“Lavaprism”, la nouvelle collaboration avant-gardiste de Max Mara

À l'occasion du Salon du Meuble 2018 à Milan, le label italien Max Mara présente une nouvelle paire de lunettes de soleil “Lavaprism”.

Par La rédaction

Imaginée par l'artiste peintre allemande Kerstin Brätsch et le collectif japonais United Brothers (collaboration entre les frères japonais Ei et Tomoo Arakawa), la confection des lunettes “Lavaprism” découle d'un voyage dans des paysages volcaniques, entre les îles hawaiiennes, la contrée de Campi Flegrei, l'ouest de Naples et l'île de Stromboli. Incarnant parfaitement l'identité de Max Mara autant que celles des artistes, la paire de lunettes reproduit la relation délicate entre le verre, la peinture et la lumière naturelle provenant des volcans en éveil. Outre ses lignes géométriques sophistiquées et son design futuriste, la paire présente un verre surdimensionné, à la monture invisible inspirée des années 90, le tout dans un dégragé de gris, du transparent à l'opaque couplé à un effet miroir, imitant les reliefs volcaniques.

 

La particularité se trouve sur les branches caoutchoutées, ornées d'une discrète pellicule de pierre naturelle rappelant le concept créatif des artistes, d'un détail latéral à la forme brute de prisme, ainsi que d'une ligne droite rouge dans la partie intérieure symbolisant la lave. La paire sera présentée en même temps qu'une installation de performance ponctuelle des deux artistes, le 19 avril, dans la Galleria Giò Marconi, dans le cadre des événements du Salon du Meuble 2018 de Milan.

 

 

La paire de lunettes sera disponible à partir du 19 avril en édition limitée de 1000 pièces, 

Vendues dans les boutiques Max Mara et sur www.maxmara.com.