23 Octobre

Les plus grands artistes réinventent le Lady Dior

 

De John Giorno à Jack Pierson, de grands artistes contemporains réinventent le mythique sac de la maison Dior.

Par La rédaction

  • Dior Lady Art par John Giorno
    1/10
  • Dior Lady Art par Lee Bul
    2/10
  • Dior Lady Art par Betty Mariani
    3/10
  • Dior Lady Art par David Wiseman
    4/10
  • Dior Lady Art par Friedrich Hunath
    5/10
  • Dior Lady Art par Hong Hao
    6/10
  • Dior Lady Art par Jack Pierson
    7/10
  • Dior Lady Art par Jamilla Okubo
    8/10
  • Dior Lady Art par Namsa Leuba
    9/10
  • Dior Lady Art par Spencer Sweeney
    10/10
1/10
  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

  • L'année dernière, Dior dévoilait Dior Lady Art,  une collection mêlant mode et art contemporain et invitait pour sa première édition Marc Quinn, Ian Davenport ou Jason Martin à réinventer le célèbre objet rendu célèbre par la princesse Diana.

     

    Pour sa seconde édition, Dior convoque dix nouveaux artistes issus du monde entier à repousser les limites de leur art avec comme toile blanche le fameux Lady Dior : les poèmes arc-en-ciel de John Giorno, du Plexiglas façon miroir brisé de Lee Bul, les cartes du monde customisées de Hong Hao, les techniques inspirées de la culture nbdele (peuple du Zimbabwe et du nord-est de lAfriques du Sud) de Namsa Leuba, les aquarelles oniriques de Friedrich Kunath, les techniques mêlant haute couture et artisanat kenyan de Jamilla Okubo, les peintures façon grafitti de Betty Mariani, les œuvres inachevées de Spencer Sweeney, les tourbillons envoûtants de Jack Pierson et enfin les motifs façon céramique florale de David Wiseman.

     

    Disponible fin novembre dans les boutiques Dior.

NuméroNews