567

Vers le futur : le plus grand pavillon réalisé en impression 3D

 

Un véritable ovni architectural a été dévoilé à la Beijing Design Week : le plus grand pavillon jamais construit en impression 3D. Un spectaculaire édifice signé de l'agence LCD, qui pourrait préfigurer le futur de nos villes.

Le pavillon Vulcan résulte de l'assemblage de 1086 panneaux, tous différents, réalisés en impression 3D.

Vingt imprimantes lancées en simultané, trentejours d’impression, une tonne et demie de filaments de plastique… l’entreprise était herculéenne. Et pour cause, le pavillon Vulcan, dévoilé en septembre à la Beijing Design Week, est le plus grand édifice en impression 3D jamais réalisé au monde : plus de 8 m de long et presque 3 m de haut. Conçu par l’agence d’architecture Laboratory for Creative Design (LCD), le pavillon Vulcan s’envisage comme une structure temporaire ayant vocation à être déclinée à l’infini. Une construction faisant le lien entre l’homme et le monde des sciences. “Le nom Vulcan vient du latin. Dans la mythologie romaine, c’est celui du dieu du Feu. Inspirant l’effroi, il symbolise la fragilité du vivant et le respect imposé par les forces de la nature. L’édifice que nous avons imaginé a aussi la forme du nuage qui se forme au début d’une éruption volcanique”, expliquent les architectes Yu Lei et Feng Xu, fondateurs de LCD. Particulièrement versée dans les nouvelles technologies, l’agence LCD livre, avec Vulcan, une pièce maîtresse pour le futur de l’architecture en Chine. Cette innovation trouvait pleinement sa place à la Beijing Design Week, qui explore en effet toutes les applications possibles du “design”. “Le design est un concept poreux qui dépasse les simples notions d’objet, de mobilier ou de production en série”, explique Beatrice Leanza, directrice créative de la manifestation. “À Pékin, la définition est beaucoup plus vaste, elle déborde sur de nombreux aspects de la vie quotidienne, notamment l’architecture. En collaborant avec des professionnels de tous horizons, des universités et des chercheurs, nous avons ainsi cherché à imaginer l’avenir.

 

C’est d’un échange avec des experts et des visionnaires qu’est donc née l’idée folle d’un édifice construit en impression 3D qui batte tous les records. Donner du sens à la technologie, repousser les limites du bâti et créer de nouvelles possibilités pour l’architecture, tels sont en effet les objectifs du cercle de penseurs et de chercheurs qui ont travaillé sur ce projet. “Partout en Chine, des agences émergent, motivées par l’envie de trouver des solutions formelles capables d’adoucir un urbanisme galopant. Tester des solutions ou des méthodologies nouvelles permettra de remettre en cause le modèle dominant. Aujourd’hui, des villes entières sont érigées au milieu de nulle part; changer la perception de l’architecture contemporaine est un enjeu de société, qui aura un impact favorable sur des millions de vies”, renchérit Beatrice Leanza.

Le pavillon Vulcan s'envisage comme une structure temporaire ayant vocation à être déclinée à l'infini.

“Cette commande spéciale pour la Beijing Design Week a posé de nombreux défis. Nous avions réalisé une construction similaire à Shanghai pour un congrès, mais en démultipliant sa taille, nous sommes passés d’un pavillon composé d’un assemblage de 100 panneaux à un assemblage de 1086!” précisent Yu Lei et Feng Xu. Cette construction est d’ailleurs beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît puisque chacun des 1 086 panneaux est différent, excluant de facto une production en série. L’agence a donc dû commencer par dessiner sa propre imprimante 3D (cinq fois plus grosse que les modèles traditionnels) pour pouvoir réaliser des surfaces pouvant atteindre 1 m2. Au final, le pavillon Vulcan s’envisage comme un grand cocon composé par ordinateur, reposant sur trois arches symétriques (sa forme est l’extrapolation d’un triangle équilatéral). “Nous générons un modèle qui part du socle et compose une forme fluide. Nous appliquons ensuite des équations mathématiques poussées pour aplanir les panneaux”, ajoutent les architectes. Et c’est à leur connaissance approfondie du codage informatique, mais aussi à des centaines d’heures de prototypage, que tient une autre performance de l’édifice : les panneaux tiennent ensemble grâce à la seule force de la gravité.

Le pavillon Vulcan a relevé de nombreux défis technologiques. Il a été composé, à partir d’un programme informatique sophistiqué, sur le modèle d’un gigantesque cocon.

Magistrale démonstration de simplicité, Vulcan et les travaux de LCD ne sont pas sans rappeler ceux du fameux architecte Richard Buckminster Fuller qui, au début du xxe siècle, s’intéressait déjà à une matrice, à un programme qui puisse être extrapolé pour résoudre de nombreuses problématiques. Cantonnés jusqu’alors aux laboratoires de recherche, c’est avec Vulcan que ces travaux prennent leur essor. Ils questionnent la technologie : comment l’impression 3D peut-elle venir au secours de l’architecture de demain ? Comment révolutionner forme et fonctionnalité ? Répondre à ces questions pourrait contribuer à créer une alternative à l’architecture “rapide”, celle qui ne peut attendre et qui encombre les villes contemporaines avec laideur. “Le futur de l’architecture reposera sur des structures qui répondent aux besoins physiologiques”, prédisent Yu Lei et Feng Xu. “Il se construira sur des structures biomimétiques, avec moins d’angles et des espaces sur mesure. La technologie est en train d’ouvrir de nouvelles voies qui vont impacter la manière même dont nous vivons!

 

 

 

 

 

 

Par Clara Le Fort

À quoi ressemble le nouveau pavillon estival de la Serpentine Gallery imaginé par Frida Escobedo ?
887

À quoi ressemble le nouveau pavillon estival de la Serpentine Gallery imaginé par Frida Escobedo ?

Architecture C’est la Mexicaine Frida Escobedo qui a signé cette année la conception du célèbre pavillon d’été de la Serpentine Gallery, à Londres, construction éphémère nichée dans la verdure, à Hyde Park, jusqu’au 7 octobre. Rencontre. C’est la Mexicaine Frida Escobedo qui a signé cette année la conception du célèbre pavillon d’été de la Serpentine Gallery, à Londres, construction éphémère nichée dans la verdure, à Hyde Park, jusqu’au 7 octobre. Rencontre.

Qui est Ole Scheeren, l’architecte du futur qui a conquis l'Asie ?
875

Qui est Ole Scheeren, l’architecte du futur qui a conquis l'Asie ?

Architecture L’Allemand Ole Scheeren a cosigné avec Rem Koolhaas l’un des joyaux architecturaux du XXIe siècle, le CCTV Headquarters à Pékin. De Francfort à Singapour, il essaime à travers le monde sa vision optimiste et ses bâtiments spectaculaires et futuristes aux lignes déconstruites. L’Allemand Ole Scheeren a cosigné avec Rem Koolhaas l’un des joyaux architecturaux du XXIe siècle, le CCTV Headquarters à Pékin. De Francfort à Singapour, il essaime à travers le monde sa vision optimiste et ses bâtiments spectaculaires et futuristes aux lignes déconstruites.

La villa Loba, plongeoir géant sur l’océan
978

La villa Loba, plongeoir géant sur l’océan

Architecture Tel un promotoire sur l’océan Pacifique qui s’étend à perte de vue, la villa Loba, sur la côte ouest du Chili, est une demeure magique construite comme un escalier descendant dans la mer. Un rêve fou devenu réalité. Tel un promotoire sur l’océan Pacifique qui s’étend à perte de vue, la villa Loba, sur la côte ouest du Chili, est une demeure magique construite comme un escalier descendant dans la mer. Un rêve fou devenu réalité.

Forte Forte ouvre son premier flagship milanais
852

Forte Forte ouvre son premier flagship milanais

Mode Le label italien Forte Forte créé en 2002 par Giada Forte et son frère jumeau Paolo vient d’inaugurer sa première boutique en propre dans le quartier historique de Brera à Milan. Un autre suivra à Paris en septembre. Le label italien Forte Forte créé en 2002 par Giada Forte et son frère jumeau Paolo vient d’inaugurer sa première boutique en propre dans le quartier historique de Brera à Milan. Un autre suivra à Paris en septembre.

6 architectes et designers réinventent le nylon pour Prada
853

6 architectes et designers réinventent le nylon pour Prada

Mode En janvier pour son défilé masculin automne-hiver 2018-2019, Prada conviait pour la première fois plusieurs designers et architectes à retravailler le nylon noir, un matériau ancré dans l'ADN de la maison. En janvier pour son défilé masculin automne-hiver 2018-2019, Prada conviait pour la première fois plusieurs designers et architectes à retravailler le nylon noir, un matériau ancré dans l'ADN de la maison.

 L’hôtel Standard, le luxe dans toute sa singularité
862

L’hôtel Standard, le luxe dans toute sa singularité

Lifestyle Fondés par le propriétaire du Château Marmont, les hôtels Standard jouent le paradoxe en refusant, à l'opposé de leur nom, toute idée d'uniformité. Restaurant étoilé, spa et décoration personnalisée de rigueur sur chaque site, ils proposent leur vision du luxe, sur des standards très élevés. Fondés par le propriétaire du Château Marmont, les hôtels Standard jouent le paradoxe en refusant, à l'opposé de leur nom, toute idée d'uniformité. Restaurant étoilé, spa et décoration personnalisée de rigueur sur chaque site, ils proposent leur vision du luxe, sur des standards très élevés.