Née à Lille en 1978, Laure Prouvost vit et travaille à Anvers (Belgique). L’année prochaine, cette fausse anglo-saxonne représentera la France à la Biennale de Venise, elle succède ainsi à Xavier Veilhan et son studio son expérimental. En 2011, Laure Prouvost reçoit le Max Mara Prize for Women, un sacre rapidement sublimé par une autre distinction : le Turner Prize en 2013. 

 

Par ailleurs, pour sa nouvelle saison, le Palais de Tokyo célèbre la thématique de l’enfance et met à l’honneur les installations de Laure Prouvost. Faisant dialoguer films, sculptures, peintures et tapisseries, l’artiste donne naissance à des histoires incongrues et pleine d’humour grâce à ses surprenantes fictions.

 

Ring, Sing And Drink for Trespassing, Laure Prouvost, du 22 juin au 9 septembre, Palais de Tokyo, Paris VIIIe.