Qui est Caroline Mesquita, grande lauréate du prix de la Fondation d'entreprise Ricard ?

L'artiste Caroline Mesquita, que Numéro avait rencontrée lors de son exposition à la Fondation Ricard s'est vu décerner le prix de la Fondation d'entreprise Ricard 2017.

 

Par La rédaction

Moto dentelle et Moto diamant (2017) de Caroline Mesquita (lauréate du Prix de la Fondation d’Entreprise Ricard 2013). Vue de l’exposition Les Bons Sentiments organisée pour le 19e prix de la Fondation d’Entreprise Ricard.

On connaît désormais la bravoure de cette jeune artiste née en 1989. Des installations toujours plus ambitieuses, des sculptures imposantes, des matériaux lourds et froids qui pourtant ne lui résistent jamais. Un studio au milieu de nulle part dans sa Bretagne natale, région qui révèle incidemment son attirance pour les cultes et les rituels qui en découlent. Un travail qui, depuis ses débuts, impressionne par un mélange de maturité et d’extrême candeur. Interrogée par la curatrice Julie Boukobza pour Numéro, Caroline Mesquita expliquait : “Lorsque je crée des sculptures en métal, j’ai une approche très gestuelle. Chaque sculpture est en mouvement, en interaction avec celles qui l’entoure. Elles forment ainsi des groupes que je peux multiplier. J’essaye de figurer l’énergie sur les corps, et les attirances qui passent entre eux.”

 

 

”Chaque sculpture est en mouvement, en interaction avec celles qui l’entoure. Elles forment ainsi des groupes que je peux multiplier.” Caroline Mesquita

Moto diamant (2017) de Caroline Mesquita (lauréate du Prix de la Fondation d’Entreprise Ricard 2013). Vue de l’exposition Les Bons Sentiments organisée pour le 19e prix de la Fondation d’Entreprise Ricard.

 

Pour moi, la Fondation Ricard a un rôle assez clair et précis dans son soutien aux jeunes artistes de la scène française.” Anne Claire Schmitz, curatrice de l’exposition du prix Ricard 2017

 

 

Le Prix de la Fondation d’entreprise Ricard naît en 1999, il est le premier à récompenser de jeunes artistes de la scène artistique contemporaine. Aux fil des ans, les curateurs se succèdent et organisent tour à tour une exposition autour d’une sélection d’artistes de moins de 40 ans, un prix est alors décerné par un jury constitué de collectionneurs, directeurs de musée et curateurs d’éditions antérieures du prix Ricard. L’œuvre du lauréat est acquise puis offerte au Centre Pompidou. “Pour moi, la Fondation Ricard a un rôle assez clair et précis dans son soutien aux jeunes artistes de la scène française. Mais plus encore que le soutien aux artistes, le soutien aux commissaires est également précieux, car il est moins présent au niveau institutionnel.” raconte Anne Claire Schmitz, curatrice de l’exposition du prix Ricard de la rentrée 2017.Caroline Mesquita bénéficie, quant à elle, d’une résidence de deux mois à Los Angeles en 2018 dans le cadre du partenariat avec la Fondation France Los Angeles Exchange (FLAX). Un an auparavant, c'est l’artiste Clement Cogitore qui s'était illustré en remportant le prix de la Fondation Ricard 2016 grâce à ses films aux allures documentaires.