775

True Spirit à la Galerie Allen: une autre histoire de l’alchimie

 

Jusqu’au 26 mars, la Galerie Allen rassemble une poignée d’artistes internationaux animés par l’idée de métamorphose. Leur point commun ? Un travail dicté par l’expérience, qui sublime l’état physique de la matière et se joue des apparences.

Par Maxime Gasnier

Kate Owens, Towards Zero (19-23) [2013], savon et peinture, dimensions variables.

Courtesy of the artist and Limoncello, London, United Kingdom.

 

 

 

 

En misant sur cinq artistes contemporains de tous horizons – Hany Armanious (Australie), Misha Hollenbach (Australie), David Horvitz (États-Unis), Kate Owens (Royaume-Uni) et Maxime Rossi (France) –, la Galerie Allen établit une narration conceptuelle et métaphysique autour de la matière. La proposition curatoriale, engagée sous le nom de True Spirit, prend son point de départ dans l’œuvre éponyme True Spirit (Aspirin) de Maxime Rossi. Exposé plusieurs fois au Palais de Tokyo, le Français fixe ici l’effervescence de l’aspirine en quelques morceaux polymorphes de bronze chromé. 

 

Dès lors, c’est le matériau qui prime ; comme chez Hany Armanious qui élabore un portrait tridimensionnel ne laissant pas soupçonner l’emploi dominant de la résine et relevant de la transformation et du trompe-l’œil. Un jeu d’apparence qui se poursuit avec les “faux livres” de David Horvitz, renfermant chacun une bouteille de gin et ayant été préalablement glissés dans les rayons des bibliothèques du MoMA, du Bard College et du Walker Art Center. Kate Owens, représentée par la galerie Limoncello à Londres, expose quant à elle une série de savons, Towards Zero, faisant coexister objet du quotidien et poésie abstraite.

 

Vécues à la manière d’un laboratoire scientifique, philosophique et chimique, les expérimentations de Misha Hollenbach ne passent pas inaperçues. La superposition d’images anonymes sur métal nous laisse percevoir un rébus imaginaire, et comme l’exposition dans sa globalité, nous invite à la réflexion. À ne pas manquer.

 

 

Exposition True Spirit, avec Hany Armanious, Misha Hollenbach, David Horvitz, Kate Owens et Maxime Rossi, à la Galerie Allen, 59, rue de Dunkerque, Paris IXe, jusqu’au 26 mars.

 

Maxime Rossi, True Spirit (Aspirin) [2002-2013], bronze chromé, dimensions variables. 

Courtesy of the artist and Allen Gallery, Paris, France. Photo : Aurélien Mole.

David Horvitz, A Juniper Tree (2015), boîte reliée en tissu, verre et alcool, 30 x 14 x 24,5 cm. 

Courtesy of the artist and The Walker Art Center, Minneapolis, USA. Gift of Jacob Fabricius. Rosemary Furtak Collection, Walker Art Center Library.

Misha Hollenbach, à gauche : DM I (2016), sérigraphie sur métal, 160 x 85 cm. À droite : DM II (2016), sérigraphie sur métal, 160 x 85 cm.

Courtesy of the artist and Allen Gallery, Paris, France. Photo : Aurélien Mole.

Hany Armanious, Pot Black (2009), résine de polyuréthane pigmentée et argent fin.

Courtesy of the artist and Raucci/Santamaria Gallery, Naples, Italy.

Kate Owens, Towards Zero (19-23) [2013], savon et peinture, dimensions variables. 

Courtesy of the artist and Limoncello, London, United Kingdom.

“Comme Warhol, on m'a accusé de détourner la culture populaire.” Rencontre avec Takashi Murakami
789

“Comme Warhol, on m'a accusé de détourner la culture populaire.” Rencontre avec Takashi Murakami

Art Après avoir fait sensation avec ses œuvres inspirées par l’univers du manga et par la pop culture japonaise, Takashi Murakami fit figure de pionnier en collaborant avec la mode. Il poursuit aujourd’hui cette démarche iconoclaste en cosignant des expositions avec le créateur Virgil Abloh. Rencontre. Après avoir fait sensation avec ses œuvres inspirées par l’univers du manga et par la pop culture japonaise, Takashi Murakami fit figure de pionnier en collaborant avec la mode. Il poursuit aujourd’hui cette démarche iconoclaste en cosignant des expositions avec le créateur Virgil Abloh. Rencontre.

La 3e Scène de l'Opéra de Paris accueille l'univers mystérieux d’Apichatpong Weerasethakul
803

La 3e Scène de l'Opéra de Paris accueille l'univers mystérieux d’Apichatpong Weerasethakul

Culture Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010, est le nouvel invité de la 3e Scène de l’Opéra de Paris. Dès le 3 octobre, il présentera “Blue”, son nouveau court-métrage tourné pendant douze nuits en plein cœur de la forêt thaïlandaise. Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010, est le nouvel invité de la 3e Scène de l’Opéra de Paris. Dès le 3 octobre, il présentera “Blue”, son nouveau court-métrage tourné pendant douze nuits en plein cœur de la forêt thaïlandaise.

“NSFW Female Gaze” ou l’érotisme selon les femmes
812

“NSFW Female Gaze” ou l’érotisme selon les femmes

Art Le musée du sexe de New York accueille, jusqu’au 14 octobre, “NSFW Female Gaze”, une exposition qui invite les femmes à explorer les notions de genre, de sexualité et de fantasme...   Le musée du sexe de New York accueille, jusqu’au 14 octobre, “NSFW Female Gaze”, une exposition qui invite les femmes à explorer les notions de genre, de sexualité et de fantasme...  

Gucci annonce l’exposition de Maurizio Cattelan sur son nouvel “art wall”
854

Gucci annonce l’exposition de Maurizio Cattelan sur son nouvel “art wall”

Art À l’occasion de la nouvelle exposition du Yuz Museum de Shanghai, The Artist is present, dont Maurizio Cattelan est le commissaire, Gucci dévoile son nouvel “art wall” et promeut l’événement. À l’occasion de la nouvelle exposition du Yuz Museum de Shanghai, The Artist is present, dont Maurizio Cattelan est le commissaire, Gucci dévoile son nouvel “art wall” et promeut l’événement.

À quoi ressemble le V&A de Dundee, premier musée consacré au design en Écosse ?
745

À quoi ressemble le V&A de Dundee, premier musée consacré au design en Écosse ?

Design La ville de Dundee, au nord-est de l’Écosse, accueille la nouvelle antenne du Victoria & Albert Museum (Londres) qui ouvrira ses portes le 15 septembre prochain. Une œuvre néo-brutaliste imaginée par l’architecte japonais Kengo Kuma. La ville de Dundee, au nord-est de l’Écosse, accueille la nouvelle antenne du Victoria & Albert Museum (Londres) qui ouvrira ses portes le 15 septembre prochain. Une œuvre néo-brutaliste imaginée par l’architecte japonais Kengo Kuma.

Les régions, nouveaux eldorados des musées
885

Les régions, nouveaux eldorados des musées

Art Le 15 septembre prochain, le V&A Dundee, une antenne du Victoria and Albert Museum, ouvre ses portes en Écosse. Si en 2017 la Tate Liverpool a drainé près de 650 000 visiteurs, depuis plus d‘une dizaine d’années, on assiste à une délocalisation territoriale des grands établissements nationaux de part et d’autre de la Manche.         Le 15 septembre prochain, le V&A Dundee, une antenne du Victoria and Albert Museum, ouvre ses portes en Écosse. Si en 2017 la Tate Liverpool a drainé près de 650 000 visiteurs, depuis plus d‘une dizaine d’années, on assiste à une délocalisation territoriale des grands établissements nationaux de part et d’autre de la Manche.