565

Que nous réserve l'édition 2016 de la FIAC ?

 

Évènement incontournable de l'automne, la foire internationale d'art contemporain ouvre ses portes le 20 octobre. Elle voit cette année son espace élargi au Petit Palais et offre de passionnantes installations d'œuvres dans Paris.

Vue de la verrière du Grand Palais sous laquelle se déploient les stands des galeries présentes à la FIAC. Photo Marc Domage.

Dans le monde ultra-concurrentiel des foires d’art contemporain, il faut savoir innover si on ne veut pas se faire écraser. Comme un spectacle reconduit chaque année, la FIAC doit, tous les ans en octobre à Paris, trouver de nouvelles têtes d’affiche et une mise en scène inédite pour attirer le chaland. C’est l’effet “toujours plus”. La foire Art Basel en fait toujours plus au printemps avec sa section Unlimited dédiée aux oeuvres gigantesques et muséales. Début octobre, Frieze à Londres en fait toujours plus depuis la création en 2012 de Frieze Masters, une seconde foire consacrée aux grands maîtres de l’art. Mais, à Paris, l’espace manque pour de tels projets. Le Grand Palais, qui héberge la FIAC, n’est pas extensible et ne fait pas le poids face aux immenses hangars modernes de Bâle. Alors Jennifer Flay est allée chercher à côté, ou plus précisément en face, au Petit Palais. L’événement, ce sera ça. Le Petit Palais accueillera pour la première fois 35 artistes contemporains au sein de ses espaces et de sa collection permanente, de la galerie Sud au jardin en passant par la galerie des Grands Formats.

 

 

Nous occuperons l’avenue Winston-Churchill piétonnisée entre le Petit et le Grand Palais avec des œuvres de Lawrence Weiner et Jacques Villeglé​ notamment."

 

 

Un événement pouvant en cacher un autre, Jennifer Flay préparait en secret un projet que beaucoup auraient jugé irréaliste. “J’ai rencontré la maire de Paris, Anne Hidalgo, l’année dernière, se souvient la directrice de la FIAC. Elle m’a demandé ce qu’elle pouvait faire pour nous. Je lui ai répondu du tac au tac : ‘Est-ce que vous pourriez piétonniser l’avenue Winston-Churchill entre le Grand et le Petit Palais pendant la foire ?Mais c’était au préfet de décider. Notre réunion avait lieu le 17 juillet, trois jours après l’effroyable attentat de Nice. Je pensais que nous n’avions aucune chance. Pourtant, j’avais déjà commandé à deux immenses artistes des oeuvres à installer sur la voie. Et puis nous avons eu l’accord… en espérant que nous ne soyons pas rattrapés par l’actualité.” Ce devrait donc être le mythe vivant de l’art conceptuel Lawrence Weiner et l’une des plus grandes figures de l’art français, Jacques Villeglé, qui investiront cet espace piétons. “Nous occuperons l’avenue Winston-Churchill avec des oeuvres, mais aussi avec des zones de convivialité pour échanger ou se restaurer, des food-trucks”, ajoute Jennifer Flay.

 

 

"L’artiste Ugo Rondinone déploiera sur l’ensemble de la place Vendôme figures et sculptures d’arbre."

On se rappelle le scandale du plug anal géant de Paul McCarthy sur la place Vendôme en 2014. Cette année, elle sera réservée à Ugo Rondinone, à qui l’on doit l’une des plus belles expositions 2015, un hommage rendu au Palais de Tokyo à son compagnon, le poète John Giorno. L’artiste déploiera sur l’ensemble de la place figures et sculptures d’arbre. Le jardin des Tuileries, lui, continue, de présenter une sélection pointue d’artistes (Mircea Cantor, Joe Bradley) et des présentations architecturales d'exception (Ron Arad etc.).

 

Et la foire dans tout ça ? “Elle demeure le coeur de la FIAC, insiste sa directrice. Nous accueillons 186 galeries, dont 44 nouveaux exposants, et 133 galeries étrangères.” Une centaine de moins qu’à Art Basel. La foire OFFICIELLE dévolue aux jeunes galeries et située à la Cité de la mode dans le XIIIe arrondissement ferme ses portes. “Trop loin et trop cher pour les jeunes galeries, tranche Jennifer Flay. Nous devons revoir notre modèle économique. En attendant, nos amis de la nouvelle foire Paris internationale prennent le relais en les mettant en avant… nous les accueillerons à nouveau bientôt à la FIAC, j’en suis sûre.

 

FIAC – Foire internatonale d'art contemporain de Paris, Grand Palais, Petit Palais et hors les murs, du 20 au 23 octobre, www.fiac.com

 

Par Thibaut Wychowanok

“Comme Warhol, on m'a accusé de détourner la culture populaire.” Rencontre avec Takashi Murakami
789

“Comme Warhol, on m'a accusé de détourner la culture populaire.” Rencontre avec Takashi Murakami

Art Après avoir fait sensation avec ses œuvres inspirées par l’univers du manga et par la pop culture japonaise, Takashi Murakami fit figure de pionnier en collaborant avec la mode. Il poursuit aujourd’hui cette démarche iconoclaste en cosignant des expositions avec le créateur Virgil Abloh. Rencontre. Après avoir fait sensation avec ses œuvres inspirées par l’univers du manga et par la pop culture japonaise, Takashi Murakami fit figure de pionnier en collaborant avec la mode. Il poursuit aujourd’hui cette démarche iconoclaste en cosignant des expositions avec le créateur Virgil Abloh. Rencontre.

La 3e Scène de l'Opéra de Paris accueille l'univers mystérieux d’Apichatpong Weerasethakul
803

La 3e Scène de l'Opéra de Paris accueille l'univers mystérieux d’Apichatpong Weerasethakul

Culture Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010, est le nouvel invité de la 3e Scène de l’Opéra de Paris. Dès le 3 octobre, il présentera “Blue”, son nouveau court-métrage tourné pendant douze nuits en plein cœur de la forêt thaïlandaise. Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010, est le nouvel invité de la 3e Scène de l’Opéra de Paris. Dès le 3 octobre, il présentera “Blue”, son nouveau court-métrage tourné pendant douze nuits en plein cœur de la forêt thaïlandaise.

“NSFW Female Gaze” ou l’érotisme selon les femmes
812

“NSFW Female Gaze” ou l’érotisme selon les femmes

Art Le musée du sexe de New York accueille, jusqu’au 14 octobre, “NSFW Female Gaze”, une exposition qui invite les femmes à explorer les notions de genre, de sexualité et de fantasme...   Le musée du sexe de New York accueille, jusqu’au 14 octobre, “NSFW Female Gaze”, une exposition qui invite les femmes à explorer les notions de genre, de sexualité et de fantasme...  

Gucci annonce l’exposition de Maurizio Cattelan sur son nouvel “art wall”
854

Gucci annonce l’exposition de Maurizio Cattelan sur son nouvel “art wall”

Art À l’occasion de la nouvelle exposition du Yuz Museum de Shanghai, The Artist is present, dont Maurizio Cattelan est le commissaire, Gucci dévoile son nouvel “art wall” et promeut l’événement. À l’occasion de la nouvelle exposition du Yuz Museum de Shanghai, The Artist is present, dont Maurizio Cattelan est le commissaire, Gucci dévoile son nouvel “art wall” et promeut l’événement.

À quoi ressemble le V&A de Dundee, premier musée consacré au design en Écosse ?
745

À quoi ressemble le V&A de Dundee, premier musée consacré au design en Écosse ?

Design La ville de Dundee, au nord-est de l’Écosse, accueille la nouvelle antenne du Victoria & Albert Museum (Londres) qui ouvrira ses portes le 15 septembre prochain. Une œuvre néo-brutaliste imaginée par l’architecte japonais Kengo Kuma. La ville de Dundee, au nord-est de l’Écosse, accueille la nouvelle antenne du Victoria & Albert Museum (Londres) qui ouvrira ses portes le 15 septembre prochain. Une œuvre néo-brutaliste imaginée par l’architecte japonais Kengo Kuma.

Les régions, nouveaux eldorados des musées
885

Les régions, nouveaux eldorados des musées

Art Le 15 septembre prochain, le V&A Dundee, une antenne du Victoria and Albert Museum, ouvre ses portes en Écosse. Si en 2017 la Tate Liverpool a drainé près de 650 000 visiteurs, depuis plus d‘une dizaine d’années, on assiste à une délocalisation territoriale des grands établissements nationaux de part et d’autre de la Manche.         Le 15 septembre prochain, le V&A Dundee, une antenne du Victoria and Albert Museum, ouvre ses portes en Écosse. Si en 2017 la Tate Liverpool a drainé près de 650 000 visiteurs, depuis plus d‘une dizaine d’années, on assiste à une délocalisation territoriale des grands établissements nationaux de part et d’autre de la Manche.