26 Septembre

Parfums & enfance

 

Envie de parfums enveloppants et singuliers qui jouent avec des évocations régressives? Zoom sur les propositions des Éditions de Parfums Frédéric Malle, Serge Lutens, Molinard et Bonpoint. 

Par La rédaction Beauté

1/5
  • Une espiègle Cologne entre facétie et douceur. Petit grain, néroli, bergamote, romarin, Malabar et bonbons à la violette dressent le portrait d’un enfant terriblement attachant. “Sale Gosse”, ÉDITIONS DE PARFUMS FRÉDÉRIC MALLE. 160 euros, 100 ml. 

  • Entre amande amère, lait, linge propre aux accents métalliques et un encens poudré et sucré, la maison propose, de nouveau, une fragrance toute en abstraction au sillage complexe et brillamment régressif. “Dent de Lait”, Collection Noire, SERGE LUTENS. 180 euros, 100 ml. 

  • Lorsque la maison de parfumerie rencontre l’univers de l’illustrateur Peynet jaillit une fragrance à l’envolée fraîche d’agrumes, de bergamote et de verveine embrassant un cœur de jasmin et de gingembre réchauffé par un fond de bois d’ambre et de musc. Ce filtre d’amour est enceint dans un flacon vêtu d’une illustration de l’artiste. “Les Amoureux de Peynet”, eau fraîche, MOLINARD. 49 euros, 100 ml. 

  • Pour les 30 ans de la fragrance, cette eau divine conjuguant orange amère, fleur d‘oranger et néroli s’offre un flacon en édition limitée. Bouchon et plaque de céramique blanche et lignes pures, il s’affiche en format 300 ml. “Eau de Toilette“, BONPOINT. 240 euros, 300 ml.

NuméroNews