26 Mai

“Soins”, par Simone Cavadini

 

Au cœur des nouveaux soins visage, deux catégories cohabitent. L’une, high-tech, valorise les actifs ultra performants et promet des résultats rapides dans la lutte anti-âge. L’autre privilégie le long terme et capitalise clairement sur les composants naturels.

par Laurence Hovart

1/4
  • À gauche : ce sérum jour et nuit s’attaque aux rides, fines ou profondes, en 14 jours, et promet des résultats extraordinaires, y compris sur la ride du lion pourtant si difficile à atténuer. À la clé : teint reposé et grain de peau affiné. Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, le soin combat la ride dès sa formation jusqu’à son lissage, à l’aide de deux formules à base de peptides et d’acide hyaluronique réunies en un flacon. La version jour se dote d’un SPF 30 anti-UVA et anti-IRA pour que la peau se régénère plus facilement. “Line Interception Duo Haute-Performance”, LA PRAIRIE.

     

    À droite : s’inspirant des “zones bleues” au sein desquelles les populations bénéficient d’une plus grande longévité, ce sérum protège toutes les peaux à long terme. La formule contient des extraits des végétaux spécifiques à ces lieux privilégiés et dotés de propriétés reconnues. Au menu de la peau : café vert du Costa Rica antioxydant, olive de Sardaigne riche en acides gras, en omégas (3, 6 et 9), en antioxydants et en polyphénols, et lentisque de Grèce régénérant. Sous cet halo de bienfaits, la peau retrouve fermeté, jeunesse et uniformité. “Blue Serum”, CHANEL.

     

  • À gauche : suivant l’exemple de la technique sportive du fractionné, fondée sur l’association d’un effort intensif et d’une phase de récupération, et de celle du peeling dermatologique, ce soin de nuit sans rinçage propose une grande mue en 28 jours. À la clé : teint frais, uniforme et repassé. Le jour, endurance avec élimination des cellules mortes et reboostage. Puis, la nuit, accélération avec acides salicylique et glycolique. Action également sur la synthèse d’acide hyaluronique de la peau. “Visionnaire Crescendo”, LANCÔME.

     

    À droite : élaborée autour d’un trio de roses en huile ou en eau (rose noire, rose de mai et rose des Alpes) aux vertus tout à la fois adoucissantes, rafraîchissantes, antioxydantes et protectrices de l’éclat, la ligne s’enrichit d’un nouveau baume. Ce soin de jour contient également des huiles de karité et de caméline ainsi que des extraits d’hibiscus, et vise une peau rebondie, repassée et lumineuse. On note aussi un parfum à base d’huiles essentielles de rose, de magnolia et de géranium. “Baume-en-Eau à la Rose Noire”, SISLEY (disponible en juin 2017).

  • À gauche : ce double soin intensif jour et nuit s’inspire de la médecine esthétique (peelings et LED) pour lutter spécifiquement contre les taches naissantes, visibles et incrustées dues aux UV, à la pollution, à l’âge et aux fluctuations hormonales. L’action se fait en trois phases pour limiter la production de mélanine et éclaircir les marques brunes. Ingrédients clés : sept hydroxyacides, extraits de lys de mer et de plantain et vitamines E et B3. “Luminologie, Double Concentré, Jour & Nuit, Correction Taches”, LIERAC.

     

    À droite : gorgé de ferments issus d’algues brunes, vertes et rouges et d’extraits de thé antioxydants, ce sérum assure une hydratation continue de la peau par infusion lente tout au long de la journée. Les actifs agissent en profondeur et permettent à l’épiderme de mieux retenir l’eau et de s’équilibrer. Au fil des applications, le teint gagne en luminosité, en tonicité et en souplesse. “Le Sérum Hydratant Revitalisant”, LA MER.

  • À gauche : la marque experte en polyrevitalisation cellulaire par injection lance un soin de jour à l’action suractivée sur les rides, la fermeté et l’éclat. Sa formule affiche une concentration à 10 % de son célèbre cocktail NTCF riche en acides aminés, en vitamines, en minéraux, en acides nucléiques et en coenzymes. Aux 60 ingrédients s’ajoutent de l’acide hyaluronique, du collagène, de la vitamine H et un agent purifiant et matifiant. “NCTF-Reverse Mat, Fluide Régénérant Suprême”, FILORGA.

     

    À droite : formules raccourcies privilégiant les actifs naturels, dépourvues de paraben et minimisant les ingrédients d’origine chimique, packagings moins polluants… la nouvelle version de la ligne Dior Hydra Life fait un pas supplémentaire vers la nature. Ici, la version hydratante, légère et fraîche s’infuse d’extraits de mauve cultivée en Anjou et de feuilles d’haberlea pour nourrir la peau et stimuler son réseau hydrique tout en le renforçant. L’équilibre cutané retrouvé permet au teint d’afficher une belle vitalité. “Hydra Life, Fresh Hydratation, Sorbet Crème”, DIOR.

     

     

    Traitement de l’image : Nora Biti chez L’atelier des Parisiens 

NuméroNews