À la croisée de Nikita et Atomic Blonde, l'actrice américaine Jennifer Lawrence devient Dominika Egorova, une jeune ballerine russe en perdition après un accident, recrutée par les services secrets contre son gré. Ils lui confient une mission dont la cible n’est autre qu’un agent infiltré de la CIA en Russie. Dès lors, seul son pouvoir de séduction manipulateur lui sera requis. Une nouvelle fois, Jennifer Lawrence se met dans la peau d'un personnage solitaire jeté dans un labyrinthe d'énigmes et de machinations. Un scénarion qui rappelle indéniablement son rôle dans Mother!, son précédent film qui a suscité une immense polémique. 

 

Adapté du roman de Jason Matthews, un ancien de la CIA, le film est réalisé par Francis Lawrence, réalisateur de la saga Hunger Games, qui retrouve sa petite protégée hollywoodienne. Il la plonge cette fois dans une affaire d'espionnage violente, et y injecte quelques scènes érotiques. En somme, Red Sparrow semble conforme à ce que l'on attend des films de ce genre, mettant au centre de l'histoire une femme enjôleuse, forte et indépendante.