En 1961, alors que la Guerre Froide ronge le globe, le président américain John Kennedy se fixe un objectif fou, celui de poser le pied sur la Lune avant l’Union soviétique. Huit ans plus tard, le 20 juillet 1969, Apollo 11, troisième mission habitée du programme Apollo initié par la NASA, consacre la supériorité aérospatiale des États-Unis: la légendaire mission Apollo 11 vient de permettre aux scientifiques américains de fouler le satellite naturel de la Terre pendant plus de deux heures. Le réalisateur Damien Chazelle (Whiplash) s’apprête à transposer cet exploit historique au cinéma…

 

Attendu en salle le 17 octobre, le long-métrage First Man est un biopic consacré à Neil Armstrong, commandant de la mission Apollo 11. Et pour l’incarner, le cinéaste franco-américain Damien Chazelle fait une nouvelle fois appel au ténébreux Ryan Gosling qu’il dirigeait en 2016 dans sa comédie musicale La La Land. Quatre photographies ont été dévoilées par le site people.com, et avec ses scènes spectaculaires, le film encore en tournage devrait être le digne successeur du Gravity d’Alfonso Cuaron dans son aspect spectaculaire. Côté casting, l’acteur américain Corey Stoll (House of Cards) prête ses traits à Buzz Aldrin, l’un des complices d’Armstrong, tandis que Kyle Chandler (Manchester by the Sea) et Jon Bernthal (Le Loup de Wall Street) incarnent respectivement Deke Slayton, recruteur pour la NASA et Dave Scott, pilote du module spatial Gemini 8 en 1966.