Mick Jagger, marchand d’art véreux dans “The Burnt Orange Heresy“

“The Burnt Orange Heresy” marque le retour de la superstar Mick Jagger au cinéma, à 76 ans. Le chanteur des Stones incarne Joseph Cassidy, un mécène peu scrupuleux, aux côtés de Christopher Walken dans un thriller qui porte sur le monde de l’art. 

Par Laura Catz

Intarissable, Mick Jagger s’offre pour la deuxième fois de sa carrière un rôle sur grand écran. Dans The Burnt Orange Heresy, adaptation du roman sombre Hérésie de Charles Willeford, le leader des Rolling Stones interprète le rôle de Joseph Cassidy, un collectionneur anglais, mécène du peintre Jerome Debney dont le rôle devrait être campé par Christopher Walken. Un film signé par l'italien Giuseppe Capotondi, habitué des vidéo-clips.

 

En toile de fond, une somptueuse villa qui borde le lac de Côme, où Joseph Cassidy (Mick Jagger) accueille le critique d’art James Figueras, interprété par Claes Bang (The SquareMillénium) en villégiature avec la touriste américaine Hollis, jouée par Elizabeth Debicki (Gatsby le MagnifiqueMacbeth). Une dolce vita qui s’interrompt brutalement lorsque le mécène propose un deal crapuleux à James Figueras : lui présenter l’artiste Jerome Debney –  qui lui apporterait succès et notoriété – en échange d’un tableau volé au peintre, pour enrichir sa collection personnelle.

 

La plupart du temps, Mick Jagger interpète son propre rôle... Sa dernière apparition dans un film de fiction remonte à l’année 2001, dans L'Homme d'Elysian Fields - Les âmes perdues, réalisé par George Hickenlooper.