À la poursuite du fantôme de l’Opéra de Paris

L’intendant du Palais Garnier, un psychocriminologue, une neurologue, un médium, un magicien… Sous la caméra de Stéphanie Solinas, 5 experts de l’invisible se réunissent au Palais Garnier et partent à la recherche du fantôme de l’Opéra.

Par La rédaction

Depuis 2015, le site internet de la 3e Scène de l'Opéra de Paris s'est fait remarquer en invitant des artistes de tous horizons à produire des œuvres originales – courts-métrages, documentaires, concerts, performances chorégraphiques. La plate-forme numérique dédiée à la création poursuit sa programmation et présente Ne me regarde pas, court-métrage de la photographe Stéphanie Solinas actuellement résidente à la Villa Médicis. L’artiste a imaginé une rencontre entre cinq “experts de l’invisible” à la recherche du fantôme de l’Opéra. Ainsi, l’intendant du Palais Garnier, un psychocriminologue, une neurologue, un médium et un magicien se réunissent pour mener l’enquête.

 

“Il ne nous pourchasse pas, il nous entoure, en tant qu’histoire, en tant qu’énergie car nous créons notre énergie avec nos pensées.” Court-métrage inédit, Ne me regarde pas, s’inspire de l’ouvrage de Gaston Leroux Le fantôme de l’Opéra, roman fantastique paru en 1910. Entre analyse du sommeil et visite guidée du lieu possiblement hanté, Stéphanie Solinas met en relation des personnages et l’histoire du bâtiment afin de tisser un récit entre faits et fiction. Prochainement, la 3e scène de l’Opéra de Paris présentera les œuvres de Jean-Stéphane Bron et du réalisateur thaïlandais, Apichatpong Weerasethakul.

 

Ne me regarde pas, Stéphanie Solinas, 3e scène de l’Opéra de Paris.