Entre peintures baroques et pogos enflammés, la collection hiver 2017-2018 de Dior Homme se fait underground. Le directeur artistique Kris Van Assche collabore avec le street-artist au style ultra-réaliste Dan Witz. Peintre américain originaire de Chicago, Dan Witz est surtout connu pour sa série d’huiles sur toile intitulée Mosh Pit, proche des travaux du peintre français Guillaume Bresson. Les oeuvres du street-artist s'inspirent des scènes de Poussin ou de Caravage mais sont imprégnées d'une culture rock et hip-hop, l’anarchie des salles de concert se transforme en scènes de liesse, chorégraphies chaotiques presque orgiaques. Une énergie brute qui a donc inspirée cette collection : l’esprit “hardior”. Des visuels déclinés sur des costumes, blousons, pantalons, manteaux, capes mais aussi des accessoires tels que des sacs à dos ou des sneakers ou encore des skateboards.