“Les clips où des filles agitent frénétiquement leurs fesses, je me les passe en boucle.” Le top 10 de Harmony Korine

Cinéaste de la contre-culture américaine, plume du “Kids” de Larry Clark, le réalisateur des cultes “Gummo” et “Julien Donkey Boy” nous a livré sa sélection musicale il y a une dizaine d’années. Harmony Korine sortira cette année “The Beach Bum” avec Zac Efron et Matthew McConaughey, l’occasion de se poser la question suivante : mais qu’écoutait donc Harmony Korine en décembre 2008.

Propos recueillis par Gonzague Dupleix

Harmony Korine par Stef Mitchell

1. Tommy Wright III – Gangsta Forever

 

Quand je tombe sur un clip où des filles agitent frénétiquement leurs fesses, j’enregistre une séquence et je me la passe en boucle. Ça m’hypnotise, c’est une grande expérience spirituelle. 

 

Tommy Wright III - “Gangsta Forever”

Frank Sinatra – Send in the Clowns

 

Je n’aime pas Sinatra, mais les paroles de cette chanson sont démentes. Elles me procurent la sensation étrange que je vais prendre feu ou que je vais me jeter du haut d’un toit. 

 

Frank Sinatra - “Send in the Clowns”

Three 6 Mafia – Sippin’ on Some Syrup

 

C’est un hommage à une sous-culture: celle de types toxicomanes et fanatiques de la poupée Chucky. Ils se défoncent au sirop anti-toux qu’ils boivent dans des biberons. Ils font des tours en caisse avec la poupée bien en évidence, écoutant de la musique à 40BPM.

Three 6 Mafia feat UGK – “Sippin' on Some Syrup”

Gary Stewart – I See the Want to in Your Eyes

 

C’est un chanteur country américain qui a pondu des standards retentissants, a fini désespéré et s’est tiré une balle dans la tête. J’aime le thème de cette chanson: voir le désir dans les yeux de quelqu’un. Et j’aime sa façon de jouer avec les mots. Les paroles me rappellent son histoire tragique.

Gary Stewart – “I See the Want to in Your Eyes”

Sun City Girls – I Knew a Jew Named Frankenstein

 

La première fois que j’ai entendu ce morceau, je n’ai pas pu m’empêcher de faire un parallèle avec un homme que je voyais plus jeune, qui osait venir à la synagogue en pantalon en cuir. Le rabbin m’a dit qu’il s’appelait Frankenstein…

Sun City Girls- “I Knew a Jew Named Frankenstein”

Poontang Sally – Une chanson traditionnelle

 

C’est une ballade traditionnelle connue des vieux bluesmen, une chanson assez chaude qui raconte best of Bruno Carlen. l’histoire d’un homme qui veut avoir une relation sexuelle avec une jeune fille. C’est limite, mais pour moi, c’est un magnifique conte sur l’amour interdit.

Rihanna – Umbrella

 

Ma chienne est suicidaire, elle essaye tout le temps de fuguer et traverse la route sans regarder. Hormis les carottes que je lui donne à manger, il n’y a que Rihanna pour la calmer. Elles forment un très joli couple.

Rihanna – “Umbrella”

Britney Spears – Toxic

 

Je me souviens d’avoir vu un couple d’Espagnols faire l’amour dans un ascenseur en verre sur ce morceau. C’était à une rencontre de golfeurs aveugles l’année dernière dans l’Alabama. J’y étais, pour le tournage un film. Mais encore faut-il parvenir à tenir deux heures sur ce thème.

Britney Spears – “Toxic”

Geto Boys – My Mind Playin’Tricks on Me

 

C’est le premier rap à traiter de la paranoïa. Dans ce groupe, j’adore Bushwick Bill. C’est un nain qui un jour s’est tiré “accidentellement” une balle dans l’œil. Et là, il raconte comment le soir d’Halloween il ira enlever des enfants dans l’espoir d’obtenir une rançon. J’aime beaucoup l’idée.

Geto Boys – “My Mind Playin’Tricks on Me”

N.W.A. – Fuck tha Police

 

Plus jeune, je me faisais arrêter par les flics. Je n’ai jamais aimé ces gens-là. A 12 ans, j’ai entendu ce titre et j’ai eu une révélation mystique. Comme si j’assistais à la résurrection du Christ. Fuck tha Police est devenu mon propre hymne national. Dès que je l’entends, je me mets la main sur le cœur et je le récite. C’est ma façon de me sentir proche de Dieu.

N.W.A. – “Fuck tha Police”