835

“Force brute” : le texte inédit de Marie Darrieussecq pour Numéro Homme

 

À l’occasion de la sortie de son livre “Être ici est une splendeur”, Numéro revient sur “Force brute”, un texte inédit de la célèbre romancière Marie Darrieussecq publié dans Numéro Homme.

835

Pour évaluer sa force, l’homme s’est de tout temps comparé à l’animal, et notamment au cheval, allié ou adversaire privilégié. De cette confrontation sans cesse renouvelée, Koto Bolofo tire une série d’images contemplatives, tandis que la romancière Marie Darrieussecq rappelle la vérité freudienne de ce duel : size matters.

Un jour, je venais d’arriver à Paris, un garçon m’a invitée à “faire une promenade”. Nous avions 19 ans. Il a eu l’idée merveilleusement romanesque d’une visite au zoo de Vincennes. Devant les girafes, il m’a pris la main, je l’ai retirée en souriant. Nous avons parlé, beaucoup parlé, nous avancions sans vraiment voir les animaux. Il faisait délicieusement beau, c’était mon premier printemps à Paris. Devant l’enclos des éléphants, nous étions à un centimètre l’un de l’autre, je penchais la tête vers son épaule, il sentait bon. L’éléphant barrissait. Nous nous sommes aperçus tout de suite que c’était un éléphant mâle. Il était collé à l’enclos voisin, celui de l’éléphante. Il barrissait à fond, et sous son ventre il y avait une chose très longue, très épaisse, d’une consistance caoutchouteuse, couverte d’un cuir de la même couleur que le reste de son corps, et qui lui faisait comme une cinquième patte. J’ai eu le temps de bien regarder parce que mon jeune prétendant était devenu complètement muet. Cette cinquième patte se dressait en cadence et indiquait l’éléphante, là-bas, qui faisait son indifférente. L’éléphant levait également la trompe, aussi grande et épaisse que le truc sous son ventre. Et tout cet énorme animal était transformé en une espèce de monstrueuse flèche cuirassée qui pointait vers l’objet de son désir. Moi aussi j’étais complètement muette. Je sentais bien qu’il aurait fallu dire quelque chose, une blague, n’importe quoi. Mais je ne trouvais rien. Il n’y eut pas de seconde promenade.

 

On dit “monté comme un cheval”, et pas “monté comme un éléphant” : c’est sans doute parce qu’à l’époque où l’expression s’est forgée, les éléphants ne couraient ni les rues ni les écrans de télé, alors que les chevaux pullulaient dans les villes. Un des cas les plus célèbres de Freud est le petit Hans et sa phobie des chevaux : leur grand “fait-pipi” l’impressionnait beaucoup. Mais si les chevaux sont effectivement bien pourvus par la nature, c’est l’éléphant qui, à taille comparée, a l’engin le plus grand : deux mètres tout de même. En taille absolue, c’est la baleine bleue : 2,50 mètres ; mais si on rapporte l’organe au volume de l’animal, ce n’est pas si grand que ça, ça voudrait dire, pour un homme, un sexe de six ou sept centimètres. Mais monsieur baleine bleue éjacule 20 litres par orgasme ; et un orgasme de baleine, ça ouvre des océans de rêve, non ?

 

Côté espèce humaine, donc, en mars dernier le BJU International [journal britannique d’urologie] a publié une étude sobrement intitulée “Suis-je normal ?” portant sur la taille de 15 521 pénis appartenant à autant d’hommes de toutes origines entre 17 et 91 ans. La moyenne tant attendue est de 13,12 centimètres de longueur et 11,66 centimètres de circonférence, en érection ; et à l’état flaccide (c’est comme ça qu’on dit), 9,16 centimètres de longueur et 9,31 centimètres de circonférence. Ce qui donne un pénis carré, en quelque sorte, si on le dépliait, enfin vous voyez ce que je veux dire. Il y a certes des écarts, mais peu nombreux (des records sont consignés sur Wikipedia, les plus imposants appartenant en général à des stars du porno). Et aucune différence n’a été trouvée selon les origines géographiques, sociales ou ethniques, contrairement à un cliché très répandu. Par ailleurs les deux formats, érigé ou flaccide, ne sont pas liés : la taille au repos ne préjuge pas de la taille en érection. Mais je vous laisse consulter l’article Wikipedia, très complet, intitulé “Human penis size”. Pour des raisons que j’ignore, l’article en anglais est beaucoup plus long que celui en français. La partie culturelle est intéressante – on y apprend qu’un petit pénis était le must dans la Grèce antique, on s’y demande si l’orientation sexuelle modifie la perception du pénis, et s’il est vrai qu’on peut ou pas en augmenter la taille… Sur ce point précis, vous avez certainement une copieuse documentation, vu les innombrables spams que nous recevons tous, hommes et femmes. Si je voulais enlarge my penis, j’aurais l’embarras du choix. Il existe aussi une courte page Wikipedia sur la taille du vagin humain, mais elle est disponible seulement en anglais, en vietnamien et en portugais. Là encore je ne sais pas pourquoi. Les seules études que je trouve sur la taille du vagin humain sont anciennes (1995 et 2005) et beaucoup moins nombreuses que celles sur le pénis. La bonne nouvelle, pour celles et ceux que ça intéresse, c’est que la longueur moyenne du vagin humain est de 9,6 centimètres au repos, donc quasiment identique au pénis humain. Certes la circonférence du vagin humain est seulement de 3,5 centimètres au repos, mais cet organe a la particularité d’être très extensible en largeur, puisqu’il laisse passer la tête d’un nouveau-né, soit 35 centimètres : dix fois plus, qui dit mieux ?

 

Toujours à propos de tailles, le Kama-sutra, dans son infinie sagesse, suggère que l’homme taureau aille avec la femme éléphant, l’homme cheval avec la femme jument, et l’homme lièvre avec la femme biche ; et ce ne sont pas des signes astrologiques. En cas d’“union inégale”, des tas de positions amusantes sont proposées. À noter que l’homme dit cheval n’est pas le mieux pourvu : il est dans la moyenne.

 

En anglais, “être monté comme un cheval” se dit simplement hung : “pendu”. Pas “bien pendu”, non, seulement “pendu”. Il existe une série télé qui s’intitule Hung. C’est l’histoire d’un type qui en a une grosse. Le point de départ est un peu mince, mais la série est drôle quoique longuette. Et vu sous cet angle, celui des mots (car tous les mots se gonflent de sens quand on se penche, si je puis dire, sur ce sujet) – je me demande pourquoi on dit “monté”. On monte sur un cheval, non ? Chirac a un jour porté un toast d’une rare élégance : “À nos femmes, à nos chevaux, et à ceux qui les montent.” Passons. Je trouve qu’il y a dans le terme “monté” un côté Meccano : les hommes sont montés avec leur pénis comme on monte un Playmobil ou un petit robot, clic-clac, avec toujours cette peur, dans toutes les cultures, de perdre le précieux objet. L’essentiel, qu’on soit monté ou pas comme un cheval, c’est de ne pas se démonter.

 

 

 

Par Marie Darrieussecq

 

Être ici est une splendeur, Marie Darrieusecq,

disponible en librairie depuis le 17 mars 2016.

 

Retrouvez la série mode de Koto Bolofo en intégralité.

Photo : Koto Bolofo

“The Marvelous Mrs. Maisel”, la série comique qui a tout rafflé aux Emmys
896

“The Marvelous Mrs. Maisel”, la série comique qui a tout rafflé aux Emmys

Culture Sacrée meilleure série comique 2018, “The Marvelous Mrs Maisel” a remporté cinq statuettes à la 70e cérémonie des Emmy Awards, qui récompense les meilleures séries américaines. Focus sur le triomphe de ce projet produit par Amazon.   Sacrée meilleure série comique 2018, “The Marvelous Mrs Maisel” a remporté cinq statuettes à la 70e cérémonie des Emmy Awards, qui récompense les meilleures séries américaines. Focus sur le triomphe de ce projet produit par Amazon.  

La 3e Scène de l'Opéra de Paris accueille l'univers mystérieux d’Apichatpong Weerasethakul
803

La 3e Scène de l'Opéra de Paris accueille l'univers mystérieux d’Apichatpong Weerasethakul

Culture Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010, est le nouvel invité de la 3e Scène de l’Opéra de Paris. Dès le 3 octobre, il présentera “Blue”, son nouveau court-métrage tourné pendant douze nuits en plein cœur de la forêt thaïlandaise. Le réalisateur thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, Palme d’Or au Festival de Cannes en 2010, est le nouvel invité de la 3e Scène de l’Opéra de Paris. Dès le 3 octobre, il présentera “Blue”, son nouveau court-métrage tourné pendant douze nuits en plein cœur de la forêt thaïlandaise.

La rappeuse Brooke Candy réalise un film porno, entre papillons, orgasmes et transexuels
676

La rappeuse Brooke Candy réalise un film porno, entre papillons, orgasmes et transexuels

Culture L'ancienne strip-teaseuse reconvertie rappeuse trash, Brooke Candy, change à nouveau de poste. Dix jours après la sortie du tonitruant “My Sex”, l'artiste néoféministe dévoile “I Love You”, un court-métrage pornographique queer avant-gardiste réalisé par ses soins. L'ancienne strip-teaseuse reconvertie rappeuse trash, Brooke Candy, change à nouveau de poste. Dix jours après la sortie du tonitruant “My Sex”, l'artiste néoféministe dévoile “I Love You”, un court-métrage pornographique queer avant-gardiste réalisé par ses soins.

Loewe marie mode et grands classiques de la littérature avec Steven Meisel
529

Loewe marie mode et grands classiques de la littérature avec Steven Meisel

Culture Madame Bovary, Le Portrait de Dorian Gray, Don Quichotte , Dracula… Loewe réédite une série d'ouvrages littéraires classiques, dont les couvertures sont signées du photographe américain Steven Meisel. Madame Bovary, Le Portrait de Dorian Gray, Don Quichotte , Dracula… Loewe réédite une série d'ouvrages littéraires classiques, dont les couvertures sont signées du photographe américain Steven Meisel.

Qui était Lindsay Kemp, le danseur-mime mentor de David Bowie et Kate Bush ?
684

Qui était Lindsay Kemp, le danseur-mime mentor de David Bowie et Kate Bush ?

Culture Mentor de David Bowie et de Kate Bush dans les années 70, Lindsay Kemp s’est éteint dans la nuit du 25 août. Numéro revient sur le parcours du Britannique, icône de la danse et du mime populaire. Mentor de David Bowie et de Kate Bush dans les années 70, Lindsay Kemp s’est éteint dans la nuit du 25 août. Numéro revient sur le parcours du Britannique, icône de la danse et du mime populaire.