Clément Cogitore invite le hip-hop à l'Opéra de Paris

La 3e scène de l’Opéra national de Paris ouvre la saison 2017-2018 avec un court-métrage inédit du réalisateur français Clément Cogitore : Les Indes galantes. Les battles de krump, danse issue de la culture urbaine et “enfant furieux du hip-hop”, envahissent le plateau de l’Opéra Bastille...

Par La rédaction

« Les Indes galantes » by Clément Cogitore

Véritable plateforme numérique de création et d’expression artistique, la 3e scène de l’Opéra national de Paris ouvre la saison 2017-2018 avec l’artiste contemporain Clément Cogitore, réalisateur français, lauréat du prix de la Fondation Ricard 2016. Son projet  Les Indes galantes  consiste en une rencontre atypique, celle de la culture urbaine et du célèbre opéra-ballet du compositeur baroque Jean-Philippe Rameau. Sur le plateau de l’Opéra Bastille, les chorégraphies se succèdent et mettent à l’honneur une danse spécifique : le Krump.

 

J’ai été complètement saisi en découvrant cette danse ultra déstructurée qui a aussi quelque chose de solide et de cohérent. C’est une sorte d’enfant furieux du hip-hop”,  confie Clément Cogitore. Né dans les quartiers pauvres de Los Angeles à la fin des années 90, le Krump (Kingdom Radically Uplifted Mighty Praise) est une danse qui se joue de mouvements rapides et energiques. La colère de danseurs représente en réalité la jouissance de la vie. C’est le réalisateur et photographe américain David Lachapelle qui popularise avec un documentaire le Krump en France en 2005.

 

Le lauréat du prix de la Fondation Ricard 2016 Clément Cogitore présentera ses installations vidéos au Centre Pompidou le mercredi 27 septembre 2017.