126

Jonathan Anderson, directeur artistique de Loewe, nous dévoile sa collection d'objets design

 

Jonathan Anderson commente pour Numéro sa collection "Bowls" : entre design et sculpture. Trois sets de cinquante objets d’une beauté saisissante, inspirés de la céramique britannique, mais réalisés en cuir.

 

Numéro : Le projet des « Bowls » est-il né de votre passion pour la céramique ?

 

Jonathan Anderson : Tout à fait. J’adore la céramique en général, et particulièrement la céramique britannique. C’est probablement parce que je serais incapable d’en faire moi-même, et que j’aime l’idée d’approcher la matière de façon tactile. En regardant les céramiques britanniques contemporaines, je me suis demandé si nous pourrions utiliser des formes modernes pour un projet qui relève du savoir-faire artisanal, et utiliser nos usines d’une façon totalement novatrice, en produisant des pièces uniques en cuir, où se lit clairement le travail de la main. Nous avons donc ravivé une technique traditionnelle qui consiste à humidifier le cuir pour, ensuite, le mouler.

 

Numéro : Vous utilisez les vitrines des boutiques Loewe comme un espace d’exposition. Les « Bowls » sont-ils une nouvelle façon de créer un événement en boutique, au-delà de la mode ?

 

Jonathan Anderson : Oui, je veux que cette marque soit une marque culturelle. Il s’agit de mode, de stratégie et de marketing, mais aussi d’autre chose. Les boutiques n’ont pas pour unique vocation de vendre des produits. Parfois elles peuvent proposer une expérience, et c’est tout aussi bien. Les bols donnent un aperçu de notre savoir-faire. Ils sont faits à partir d’une seule pièce de cuir. Ce savoir-faire propre à Loewe ne doit pas forcément être mis en œuvre pour la fabrication d’un sac, il peut aussi l’être pour un objet. C’était vraiment passionnant d’être assis dans cette usine, occupés à mouiller le cuir, à faire les bols avec nos mains et à créer toutes ces formes différentes. Ces bols sont parfaitement fonctionnels, ils peuvent recevoir de petits objets mais ils sont avant tout sculpturaux.

 

Numéro : Grâce à ces projets que vous initiez directement, le public apprend à vous connaître personnellement. Vous incarnez fortement la marque, et à travers vos choix se dessine un univers parfaitement organique.

 

Jonathan Anderson : Je pense que les gens doivent se connaître les uns les autres. La dimension de Loewe, qui n’est pas une « méga marque », rend cette intimité possible. Lorsque j’ai une idée, elle est exécutée en trois mois. Tout va très vite. Parfois j’aime beaucoup l’idée de montrer autre chose que mon travail, de collaborer avec des personnes pour qui j’ai un immense respect, comme John Allen, qui a fait les tapis que nous avions exposés dans nos vitrines. Au-delà des sacs, nous pouvons vendre une idée, ou vendre ma personne, même [rires]. J’aime rencontrer mes clients et rencontrer la presse. Je ne suis pas une personne standard, j’aime parler ! C’est donc vraiment agréable de pouvoir faire des projets très personnels et d’en discuter ensuite.

 

Propos recueillis par Delphine Roche 

Les 50 nuances de bleu du designer Mathieu Lehanneur chez Christie’s
789

Les 50 nuances de bleu du designer Mathieu Lehanneur chez Christie’s

Design Du 18 janvier au 2 février, la maison de vente aux enchères Christie’s invite le designer Mathieu Lehanneur dans 50 Seas, une exposition de cinquante pièces en céramique émaillée représentant chacune un fragment des mers du globe.  Du 18 janvier au 2 février, la maison de vente aux enchères Christie’s invite le designer Mathieu Lehanneur dans 50 Seas, une exposition de cinquante pièces en céramique émaillée représentant chacune un fragment des mers du globe. 

Le Marni Market révèle une collection d’objets originaux et hauts en couleur à Paris
789

Le Marni Market révèle une collection d’objets originaux et hauts en couleur à Paris

Design Le public aura l’occasion de découvrir l’univers haut en couleur de la maison italienne au Marni Market et d’acheter une sélection de créations artisanales et de produits exclusifs (marionnettes en bois, jouets, meubles-sculptures) révélés à la suite du projet philanthropique de la marque en faveur de l'enfance en difficulté.  Le public aura l’occasion de découvrir l’univers haut en couleur de la maison italienne au Marni Market et d’acheter une sélection de créations artisanales et de produits exclusifs (marionnettes en bois, jouets, meubles-sculptures) révélés à la suite du projet philanthropique de la marque en faveur de l'enfance en difficulté. 

La magie des nouveaux imprimés de DIMORESTUDIO
852

La magie des nouveaux imprimés de DIMORESTUDIO

Design La collection textile de DIMORESTUDIO intitulée ProgettoTessuti sera présentée du 19 au 22 janvier à la galerie de Montpensier, à Paris. Ses tissus opulents allient éléments graphiques et charme suranné.  La collection textile de DIMORESTUDIO intitulée ProgettoTessuti sera présentée du 19 au 22 janvier à la galerie de Montpensier, à Paris. Ses tissus opulents allient éléments graphiques et charme suranné. 

Vidéo : la collaboration Pierre Yovanovitch x Pieter Vermeersch dans un grand hôtel particulier parisien
312

Vidéo : la collaboration Pierre Yovanovitch x Pieter Vermeersch dans un grand hôtel particulier parisien

Art L’architecte Pierre Yovanovitch invite l’artiste belge Pieter Vermeersch à réinventer un espace d’un hôtel particulier parisien de plus de 3 000m2. Après avoir collaboré avec des artistes comme Tadashi Kawamata ou Claire Tabouret, l’artiste, architecte et designer Pierre Yovanovitch invite le peintre belge, connu pour ses élégants dégradés de couleurs et son jeu avec la matière à réaliser une œuvre in situ exceptionnelle pour la demeure d'un collectionneur parisien. En 2017, La Galerie Perrotin à Paris exposait ses toiles mêlant marbre et peinture. Ici, l’artiste déconstruit l’espace à coup de règles et de pinceaux. ”Je suis peut-être venu pour chercher quelque chose qui manipule l’espace“ explique Pieter Vermeersch. A découvrir en vidéo. L’architecte Pierre Yovanovitch invite l’artiste belge Pieter Vermeersch à réinventer un espace d’un hôtel particulier parisien de plus de 3 000m2. Après avoir collaboré avec des artistes comme Tadashi Kawamata ou Claire Tabouret, l’artiste, architecte et designer Pierre Yovanovitch invite le peintre belge, connu pour ses élégants dégradés de couleurs et son jeu avec la matière à réaliser une œuvre in situ exceptionnelle pour la demeure d'un collectionneur parisien. En 2017, La Galerie Perrotin à Paris exposait ses toiles mêlant marbre et peinture. Ici, l’artiste déconstruit l’espace à coup de règles et de pinceaux. ”Je suis peut-être venu pour chercher quelque chose qui manipule l’espace“ explique Pieter Vermeersch. A découvrir en vidéo.

50 créateurs réinventent une pièce de design iconique pour l’association caritative La Source
1

50 créateurs réinventent une pièce de design iconique pour l’association caritative La Source

Design Ce lundi, l’association La Source qui travaille à éveiller les enfants à l'art organisait sa vingtième vente aux enchères. Pour l'occasion, 50 créateurs de design revisitaient le célèbre tabouret “Stool 60” d'Alvar Aalto pour en offrir une version inédite.   Ce lundi, l’association La Source qui travaille à éveiller les enfants à l'art organisait sa vingtième vente aux enchères. Pour l'occasion, 50 créateurs de design revisitaient le célèbre tabouret “Stool 60” d'Alvar Aalto pour en offrir une version inédite.  

La lampe Akari revisitée par Kris Van Assche directeur artistique de Dior Homme
777

La lampe Akari revisitée par Kris Van Assche directeur artistique de Dior Homme

Design Kris Van Assche, directeur artistique de Dior Homme, a revisité les célèbres lampes Akari d’Isamu Noguchi à l'occasion du lancement de la nouvelle collection Black Carpet de Dior Homme. Un diner privé était organisé au Webster, célèbre concept-store américain.  Kris Van Assche, directeur artistique de Dior Homme, a revisité les célèbres lampes Akari d’Isamu Noguchi à l'occasion du lancement de la nouvelle collection Black Carpet de Dior Homme. Un diner privé était organisé au Webster, célèbre concept-store américain.