07 Avril

Point fort du Salone del Mobile: le duo Dimore Studio

 

À l'occasion du “Salone del Mobile” qui se tient en ce moment même à Milan, le duo de décorateurs d'intérieur Dimore Studio dévoilait ses plus belles créations.

Par La rédaction

1/4
  • Brit Moran et Emiliano Salci, les deux décorateurs d'intérieur derrière le label milanais Dimore Studio ont présenté mobilier design et pièces de luminaires à l'occasion du “Salone del Mobile 2017”. Lignes graphiques épurées, tissus aux motifs art déco ou encore table basse inspirée des oeuvres d'Alberto Giacometti, ces pièces inédites nous plongent dans une atmosphère vintage et délicate, tout droit sortie d'un palazzo italien des années 40.

  • Brit Moran et Emiliano Salci, les deux décorateurs d'intérieur derrière le label milanais Dimore Studio ont présenté mobilier design et pièces de luminaires à l'occasion du “Salone del Mobile 2017”. Lignes graphiques épurées, tissus aux motifs art déco ou encore table basse inspirée des oeuvres d'Alberto Giacometti, ces pièces inédites nous plongent dans une atmosphère vintage et délicate, tout droit sortie d'un palazzo italien des années 40.

  • Brit Moran et Emiliano Salci, les deux décorateurs d'intérieur derrière le label milanais Dimore Studio ont présenté mobilier design et pièces de luminaires à l'occasion du “Salone del Mobile 2017”. Lignes graphiques épurées, tissus aux motifs art déco ou encore table basse inspirée des oeuvres d'Alberto Giacometti, ces pièces inédites nous plongent dans une atmosphère vintage et délicate, tout droit sortie d'un palazzo italien des années 40.

  • Brit Moran et Emiliano Salci, les deux décorateurs d'intérieur derrière le label milanais Dimore Studio ont présenté mobilier design et pièces de luminaires à l'occasion du “Salone del Mobile 2017”. Lignes graphiques épurées, tissus aux motifs art déco ou encore table basse inspirée des oeuvres d'Alberto Giacometti, ces pièces inédites nous plongent dans une atmosphère vintage et délicate, tout droit sortie d'un palazzo italien des années 40.

NuméroNews