12 Décembre

50 créateurs réinventent une pièce de design iconique pour l’association caritative La Source

 

Ce lundi, l’association La Source qui travaille à éveiller les enfants à l'art organisait sa vingtième vente aux enchères. Pour l'occasion, 50 créateurs de design revisitaient le célèbre tabouret “Stool 60” d'Alvar Aalto pour en offrir une version inédite.

 

Par La rédaction

  • Petit H d'Hermès
    1/50
  • Le tabouret Stool 60 d'Alvaro Aalto chez Vitra
    2/50
  • Philippe Starck
    3/50
  • Hervé Vande Der Straten
    4/50
  • Mathieu Lehanneur
    5/50
  • Matali Crasset
    6/50
  • Jean-Charles de Castelbajac
    7/50
  • Mathias Kiss
    8/50
  • Jean-Michel Alberola
    9/50
  • 5.5 designstudio
    10/50
  • Antoine+Manuel
    11/50
  • Ferréol Babun
    12/50
  • Bachelot Caron
    13/50
  • Yann Bagot
    14/50
  • Odile Decq
    15/50
  • Guillaume Delvigne
    16/50
  • Hervé di Rosa
    17/50
  • Franck Evennou
    18/50
  • Claire Fanjul
    19/50
  • Cloé Floirat
    20/50
  • Olivier Gagnère
    21/50
  • Quentin Garel
    22/50
  • Elizabeth Garouste
    23/50
  • Gérard Garouste
    24/50
  • Philippe Geluck
    25/50
  • Christian Ghion
    26/50
  • Eric Giriat
    27/50
  • Eric Gizard
    28/50
  • Marianne Guedin
    29/50
  • Hubert Le Gall
    30/50
  • Jean-François Lesage
    31/50
  • Arik Levy
    32/50
  • India Mahdavi
    33/50
  • Olivier Masmonteil
    34/50
  • Dorothée Meilichzon
    35/50
  • Mathieu Mercier
    36/50
  • Bruno Moinard
    37/50
  • Pierre Monestier
    38/50
  • Philippe Ramette
    39/50
  • Eric Robin
    40/50
  • Olivier Saguez
    41/50
  • Inga Sempé
    42/50
  • Ara Starck
    43/50
  • Tsé & Tsé
    44/50
  • Aksel Varichon
    45/50
  • Fabien Verschaere
    46/50
  • Jean-Michel Wilmotte
    47/50
  • Jeremy Maxwell Wintrebert
    48/50
  • Pierre Yovanovitch
    49/50
  • Charles Zana
    50/50
1/50
  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

  • Ce lundi, l’Hôtel de l’Industrie situé dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés accueillait la vente aux enchères annuelle de l’association caritative La Source, qui a réuni près 172 400€. Cette année, 50 créateurs, parmi lesquels Jean-Michel Alberola, Mathieu Lehanneur, Mathias Kiss, Christian Louboutin, India Mahdavi ont transformé l'emblématique tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto : peint, déconstruit, brodé, réassemblé, détourné… Grâce à l’imaginaire sans limite des artistes, cette pièce iconique se réinvente de mille façons.

     

    Il y a 26 ans, le peintre Gérard Garouste et la designer Elizabeth Garouste fondent l’association caritative La Source. Destinée à éveiller les enfants à l’art, à développer leur sensibilité et leur imagination, La Source met l’art au service de l’enfance. En 1997, le couple lance une vente aux enchères d’un nouveau genre, qui invite des créateurs parmi les plus célèbres de leur époque à transformer des objets du quotidien pour en faire des œuvres d’art uniques. Rapidement, des éditeurs de design viennent apporter leur soutien. Kartell offre ainsi la célèbre chaise “Louis Ghost” ou un miroir de Philippe Starck. Depuis 2010, l’éditeur de mobilier Vitra partage une des pièces de son catalogue : la “Panton Chair” de Werner Panton, la chaise “Standard” de Jean Prouvé jusqu’au tabouret “Stool 60” d’Alvar Aalto cette année. Réunissant différentes personnalités du monde artistique telles que les créateurs, collectionneurs ou commissaires priseurs, La Source et sa vente aux enchères annuelle sont une belle façon de faire rimer art et caritatif.

            

    www.associationlasource.fr

NuméroNews