595

Les silhouettes structurées de David Koma à Londres

 

Le jeune créateur géorgien a présenté sa nouvelle collection printemps/été 2017 à Londres.

 

 

Connu comme étant le directeur artistique de la marque Thierry Mugler, chez qui il a fait suite à Nicolas Formichetti en 2014, la marque éponyme de David Koma a connu un franc succès dès son lancement en continuant dans la lancée créative de son travail d'étudiant à la Central Saint Martins. Avec ses créations pour le printemps/été 2017, il rend hommage à la Russie et plus particulièrement à St Pétersbourg, où il a fait une partie de ses études. Partant des tenues structurées et rigides portées par la cour Russe, il évolue progressivement vers des looks ultra-comporains plus aérés et sensuels à travers des jeux de transparence et de volume.

  • 1/37
  • 2/37
  • 3/37
  • 4/37
  • 5/37
  • 6/37
  • 7/37
  • 8/37
  • 9/37
  • 10/37
  • 11/37
  • 12/37
  • 13/37
  • 14/37
  • 15/37
  • 16/37
  • 17/37
  • 18/37
  • 19/37
  • 20/37
  • 21/37
  • 22/37
  • 23/37
  • 24/37
  • 25/37
  • 26/37
  • 27/37
  • 28/37
  • 29/37
  • 30/37
  • 31/37
  • 32/37
  • 33/37
  • 34/37
  • 35/37
  • 36/37
  • 37/37
Le défilé Byblos printemps-été 2019
876

Le défilé Byblos printemps-été 2019

Fashion Week Chaque année, depuis 1986, le désert de Black Block (Nevada) accueille le festival Burning Man. Une rencontre artistique qui est le point de départ de la collection printemps-été 2019 du label Byblos mené par Manuel Facchini. Un défilé qui mêle les influences hippies et space-age et dans lequel les silhouettes fines sont soudainement surdimensionnées. Chaque année, depuis 1986, le désert de Black Block (Nevada) accueille le festival Burning Man. Une rencontre artistique qui est le point de départ de la collection printemps-été 2019 du label Byblos mené par Manuel Facchini. Un défilé qui mêle les influences hippies et space-age et dans lequel les silhouettes fines sont soudainement surdimensionnées.

Le Palace accueille le défilé Gucci printemps-été 2019
1

Le Palace accueille le défilé Gucci printemps-été 2019

Fashion Week Le mythique night-club des années 80 a accueilli ce lundi le défilé Gucci printemps-été 2019. S'inspirant des mises en scène décadentes, subversives et hallucinées des Italiens Leo de Berardinis et Perla Peragallo, Alessandro Michele nous projette dans un monde théâtral et grandiloquent. Le mythique night-club des années 80 a accueilli ce lundi le défilé Gucci printemps-été 2019. S'inspirant des mises en scène décadentes, subversives et hallucinées des Italiens Leo de Berardinis et Perla Peragallo, Alessandro Michele nous projette dans un monde théâtral et grandiloquent.

Le défilé Jacquemus printemps-été 2019
123

Le défilé Jacquemus printemps-été 2019

Fashion Week C’est dans les jardins de l’ambassade d’Italie que Jacquemus a présenté sa collection printemps-été 2019 : La Riviera. Dans la continuité de ses deux dernières collections, La Bomba et Le Souk, il propose une série de silhouettes légères et vaporeuses, davantage sexy que sensuelles, bien loin des silhouettes déconstruites et conceptuelles de ses débuts. Enfin, après ses chapeaux XXL et ses micro-sacs, il prend le pari du sac géant, qui habille une silhouette à lui seul. C’est dans les jardins de l’ambassade d’Italie que Jacquemus a présenté sa collection printemps-été 2019 : La Riviera. Dans la continuité de ses deux dernières collections, La Bomba et Le Souk, il propose une série de silhouettes légères et vaporeuses, davantage sexy que sensuelles, bien loin des silhouettes déconstruites et conceptuelles de ses débuts. Enfin, après ses chapeaux XXL et ses micro-sacs, il prend le pari du sac géant, qui habille une silhouette à lui seul.

La danse inspire Maria Grazia Chiuri pour Dior printemps-été 2019
123

La danse inspire Maria Grazia Chiuri pour Dior printemps-été 2019

Fashion Week Accompagnée d'une performance de la chorégraphe israélienne Sharon Eyal, la collection Dior printemps-été 2019 rendait hommage à la liberté du corps, au mouvement et à la danse. Un défilé puissant et captivant. Accompagnée d'une performance de la chorégraphe israélienne Sharon Eyal, la collection Dior printemps-été 2019 rendait hommage à la liberté du corps, au mouvement et à la danse. Un défilé puissant et captivant.