763

Trois questions à… Stella McCartney

 

Dans son défilé automne-hiver 2016-2017, Stella McCartney met à l’honneur une attitude féminine décomplexée et libre. Numéro a rencontré la créatrice britannique en backstage pour recueillir ses confidences.

763

Mixant les pièces sportives et masculines avec d’autres plus classiques, la collection très contemporaine trouve un écho dans la nouvelle fragrance que la maison présentait quelques jours auparavant. Baptisé “Pop”, ce parfum, incarné notamment par la chanteuse Grimes, célèbre l’irrévérence de la génération des “millennials” [née au tournant du XXIe siècle]. 

 

Numéro : Vous avez présenté aujourd’hui des bombers et des doudounes revisités, portés sur des jupes plissées très classiques. Est-ce, à vos yeux, l’allure contemporaine par excellence ?

Stella McCartney : Tout à fait, ces pièces plus sportives ou masculines font aujourd’hui partie de notre vocabulaire. Elles sont présentes dans nos garde-robes. Je voulais leur donner une nouvelle vie et les mélanger avec d’autres éléments. Ce qui est contemporain, c’est d’avoir une attitude, de se donner la permission de transgresser les codes. Il faut s’autoriser à emprunter la doudoune de son petit ami, forcément beaucoup trop grande, pour la porter sur une belle robe plissée. C’est avec cette liberté que j’ai toujours conçu mes silhouettes.

 

Vous venez de lancer votre nouvelle fragrance, dont l’égérie est la chanteuse pop Grimes. Qu’est-ce qui vous a poussée à la choisir ?

Je suis une de ses plus grandes fans, et il est crucial pour moi que ce parfum soit incarné par des filles auxquelles les femmes peuvent s’identifier. Je veux qu’elles suscitent une curiosité, l’envie d’en savoir plus sur leur univers, sur leur parcours, qu’elles aient quelque chose à dire. Grimes est une artiste anticonformiste, elle n’a pas sa langue dans sa poche. Je l’adore. C’est une personnalité très forte, comme le reste du casting de cette campagne. Ces filles sont des meneuses, elles ne se laissent pas faire. Et elles développent une énergie toujours positive.

 

Votre engagement pour la préservation de la nature s’exprime jusque dans ce parfum, qui utilise le biomimétisme afin de limiter la quantité d’arbres et de fleurs mobilisée pour sa production. Cet aspect écologique compte-t-il beaucoup pour Grimes, qui est, comme vous, une végétarienne convaincue ?

Oui. Grimes et moi partageons les mêmes convictions, nous nous identifions l’une à l’autre, et c’est pourquoi je suis très heureuse qu’elle ait accepté de travailler avec moi. Le défilé que vous avez vu aujourd’hui donnait une nouvelle preuve de mon engagement : nous n’utilisons pas de peaux animales, mais des cuirs végétaux, et nos doudounes ne contiennent pas de duvet d’oie. Chaque collection est pour moi une occasion de démontrer que la cruauté envers les animaux n’est absolument pas nécessaire à la production de beaux vêtements. 

 

Propos recueillis par Delphine Roche.

 

Le défilé Giorgio Armani printemps-été 2019
21

Le défilé Giorgio Armani printemps-été 2019

Fashion Week Pour leprintemps-été 2019 Giorgio Armani propose une collection dont les soies, PVC et organza déclinées dans des teintes irisées et aquatiques rappellent l'eau.  Pour leprintemps-été 2019 Giorgio Armani propose une collection dont les soies, PVC et organza déclinées dans des teintes irisées et aquatiques rappellent l'eau. 

Le défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019
806

Le défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019

Fashion Week Pour la collection printemps-été 2019, Marco de Vincenzo mise sur un vestiaire lumineux et moderne, inspiré de la Sicile et de sa tante américaine de passage en Italie. Les robes nuisette en dentelle noire - couleur dominante - se portent par-dessus une base colorée, le polo est réinterprété en résille jaune et les robes à fines bretelles sont rebrodées de franges pailletées. En résulte une silhouette féminine et délicate aux allures sportswear. Découvrez tous les looks du défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019. Pour la collection printemps-été 2019, Marco de Vincenzo mise sur un vestiaire lumineux et moderne, inspiré de la Sicile et de sa tante américaine de passage en Italie. Les robes nuisette en dentelle noire - couleur dominante - se portent par-dessus une base colorée, le polo est réinterprété en résille jaune et les robes à fines bretelles sont rebrodées de franges pailletées. En résulte une silhouette féminine et délicate aux allures sportswear. Découvrez tous les looks du défilé Marco de Vicenzo printemps-été 2019.

Le défilé Fila printemps-été 2019
336

Le défilé Fila printemps-été 2019

Fashion Week Pour son tout premier défilé, Fila a présenté une collection printemps-été 2019 qui reprend les pièces phares du label et joue sur des superpositions et des conbinaisons originales, mêlant sportswear, esthétique urbaine et tailoring, le tout décliné dans les couleurs emblématiques du label (navy, blanc, rouge). Pour son tout premier défilé, Fila a présenté une collection printemps-été 2019 qui reprend les pièces phares du label et joue sur des superpositions et des conbinaisons originales, mêlant sportswear, esthétique urbaine et tailoring, le tout décliné dans les couleurs emblématiques du label (navy, blanc, rouge).