397

La joaillerie stellaire de la première collection personnelle d’Elie Top

 

Rencontre avec le très chic et talentueux dandy parisien Elie Top, qui lance sa propre maison de joaillerie après avoir imaginé pendant plus de dix ans de flamboyants bijoux pour Lanvin.

Pendant près de quinze ans, Elie Top a imaginé avec brio des bijoux imposants et flamboyants pour la maison Lanvin, renouvelant l’esprit des pièces fantaisie ultra créatives et chics développées traditionnellement par les grandes maisons de mode. Le charmant dandy lance aujourd’hui sa propre maison de joaillerie avec une première collection, Mécaniques célestes, qui synthétise de façon singulière ses inspirations contraires. Déclinant des formes de sphères et d’anneaux, le pendentif dénommé “Chrysoprase”, les bagues “Pluton” ou encore “Scaphandre”, conjuguent l’or ou l’argent patiné avec le diamant. 

Numéro : Pourquoi avoir créé votre propre maison de joaillerie ?

Elie Top : Il m’a semblé que c’était l’étape suivante, après avoir travaillé pour les autres, notamment pour Alber Elbaz. J’avais envie d’exprimer quelque chose de plus personnel, et aussi d’explorer le bijou précieux que je ne connaissais pas. Cela revenait à m’extraire quelque peu de la mode, en concevant des pièces plus pérennes, plus intemporelles. C’est aussi une question de maturité. Pendant longtemps, je ne me sentais pas prêt à voler de mes propres ailes, à m’exposer. Il faut avoir une certaine confiance dans ses capacités artistiques ou professionnelles. J’ai donc eu une longue phase d’apprentissage [rires]. Aujourd’hui, je suis capable d’assumer, de dire : “Ça, c’est moi.

 

Votre collection conjugue des métaux d’aspect ancien et des formes complexes nécessitant des logiciels de dessin en 3D. L’idée de concilier les contraires est-elle un moteur pour vous?

C’est tout à fait cela. Je voulais trouver un style impossible à dater, qui pourrait être mérovingien comme totalement avant-gardiste. Je voulais également synthétiser deux esthétiques qui me sont chères : le côté mécanique, industriel, qui est prégnant dans mon obsession pour l’Art déco. Une certaine radicalité des lignes et des volumes. Et puis, en contrepoint, mon goût de ce qui est beaucoup plus décoratif, baroque, le XVIe et le XVIIe siècle. J’aime l’idée du mystère, du secret, c’est pourquoi les bijoux s’ouvrent et se ferment. Je voulais que le bijou fermé soit très pur et moderne. Une fois ouvert, il se transforme et il se passe quelque chose de plus narratif, de plus chargé, de plus brillant.

 

Pourquoi la thématique des planètes, du cosmos ?

Au début je n’étais pas parti dans cette direction, puis j’ai découvert un livre sur la collection du père des frères Kugel, qui sont des antiquaires, entièrement consacrée aux mécaniques célestes. Cela s’appelle Sphères – L’Art des mécaniques célestes : les objets de cette collection ont trait aux sphères, aux astres, aux signes du zodiaque. Ce sont des objets presque scientifiques, mais qui relèvent en même temps d’un cabinet de curiosités. Les sphères, les globes rejoignent mon goût des formes pures. C’était donc une évidence. Et ma collection porte finalement ce nom.

  

 

 

Vous êtes connu pour vos bijoux de dimensions imposantes, qui ne donnent pas dans le mièvre. C’est aussi le cas de cette première collection.

Le côté “statement pieces” exprime mon goût personnel, ainsi que le fait que je vienne du bijou fantaisie. J’ai toujours aimé les bijoux imposants. C’est ce que je faisais chez Lanvin. Mais à mes yeux, ces bijoux se portent très facilement sur un tee-shirt. Je trouve qu’ils fonctionnent bien quand on est habillé de façon assez décontractée. Mais bien sûr, tout dépend de la femme qui les porte.

 

 

Mécaniques célestes, première collection d’Elie Top. En vente chez Colette, et sur rendez-vous, au 217, rue Saint-Honoré, dans un salon décoré par Vincent Darré.

 

www.elietop.com

 

Propos recueillis par Delphine Roche

Le styliste Samuel François présente une collection de bijoux à la flamboyance baroque
821

Le styliste Samuel François présente une collection de bijoux à la flamboyance baroque

Joaillerie Les somptueux bijoux en bronze émaillé imaginés par Samuel François convoquent le mystique et l’antique dans une collection aux allures de talismans. Le talentueux designer nous invitait à découvrir pour la première fois, en juillet, pendant la Semaine de la couture, sa fascinante collection. Les somptueux bijoux en bronze émaillé imaginés par Samuel François convoquent le mystique et l’antique dans une collection aux allures de talismans. Le talentueux designer nous invitait à découvrir pour la première fois, en juillet, pendant la Semaine de la couture, sa fascinante collection.

La soirée de Grisogono au Ritz lors de la semaine de la Haute Couture
8745

La soirée de Grisogono au Ritz lors de la semaine de la Haute Couture

Soirées Cindy Bruna, Georgia Fowler, Aloe Blacc… À l’occasion de la semaine de la Haute Couture et de son 25e anniversaire, de Grisogono a convié de nombreuses personnalités à l’Hôtel Ritz... Cindy Bruna, Georgia Fowler, Aloe Blacc… À l’occasion de la semaine de la Haute Couture et de son 25e anniversaire, de Grisogono a convié de nombreuses personnalités à l’Hôtel Ritz...

Louis Vuitton célèbre le pouvoir royal
894

Louis Vuitton célèbre le pouvoir royal

Joaillerie La maison Louis Vuitton présente sa nouvelle collection de haute joaillerie “Conquêtes – Régalia”, composée d'une soixantaine de pièces qui s'inspirent des symboles du pouvoir royal, en référence à la femme puissante et raffinée. La maison Louis Vuitton présente sa nouvelle collection de haute joaillerie “Conquêtes – Régalia”, composée d'une soixantaine de pièces qui s'inspirent des symboles du pouvoir royal, en référence à la femme puissante et raffinée.

“Coloratura”, la nouvelle collection haute joaillerie de Cartier
874

“Coloratura”, la nouvelle collection haute joaillerie de Cartier

Joaillerie Pour sa nouvelle collection haute joaillerie “Coloratura”, Cartier puise ses inspirations au fil de différentes cultures, du Japon à l’Afrique en passant par l’Inde, pour livrer des pièces chatoyantes. Pour sa nouvelle collection haute joaillerie “Coloratura”, Cartier puise ses inspirations au fil de différentes cultures, du Japon à l’Afrique en passant par l’Inde, pour livrer des pièces chatoyantes.

Chanel s’inspire des paravents de Coromandel dans sa nouvelle collection haute joaillerie
876

Chanel s’inspire des paravents de Coromandel dans sa nouvelle collection haute joaillerie

Joaillerie Chanel Joaillerie présente une collection de haute joaillerie inspirée par l’univers poétique du Coromandel, cet art du paravent chinois si cher à Gabrielle Chanel qui en aurait possédé plus d’une trentaine dans son appartement parisien de la rue Cambon. Chanel Joaillerie présente une collection de haute joaillerie inspirée par l’univers poétique du Coromandel, cet art du paravent chinois si cher à Gabrielle Chanel qui en aurait possédé plus d’une trentaine dans son appartement parisien de la rue Cambon.

“Wild Pop” la nouvelle collection de haute joaillerie de Bulgari
787

“Wild Pop” la nouvelle collection de haute joaillerie de Bulgari

Joaillerie La collection de haute joaillerie “Wild Pop” de Bulgari rend hommage à l’extravagance des années 1980 et à la relation privilégiée entre l’artiste du pop art Andy Warhol et de la marque italienne. La collection de haute joaillerie “Wild Pop” de Bulgari rend hommage à l’extravagance des années 1980 et à la relation privilégiée entre l’artiste du pop art Andy Warhol et de la marque italienne.