618

Un week-end à Paris pour la Saint-Valentin

 

L’Orphée, Lapérouse, Brancusi au cimetière du Montparnasse, la capitale regorge d’adresses mystérieuses et romantiques pour sortir des sentiers battus…

618

 

 

Une promenade au cimetière du Montparnasse pour découvrir le Baiser de Brancusi, un tête-à-tête savoureux au Blue Valentine, les sublimes compositions florales de Fleurs de Prestige, la KissRoom de La Perle dans le Marais… 

Petit parcours d’initiés pour découvrir à deux un Paris authentique et inattendu. 

 

Par Constance Breton

11 h 00  Échappée Romantique

 

Sans pour autant tomber dans le romantisme vampirique, les allées arborées du cimetière du Montparnasse se prêtent aux balades amoureuses et contemplatives. On y découvre de magnifiques témoignages d’amour passionné – et parfois impossible – tel Le Baiser de Constantin Brancusi, qui orne la tombe de Tania Rachevskaïa, une jeune femme russe suicidée par amour.

 

3, boulevard Edgar-Quinet, Paris XIVe.

15 h 00  Lui lancer des fleurs 

 

Compositions florales sur mesure, bouquets grandioses aux noms évocateurs (Je t’aime, Amour fou, Pour toi, Amour ardent) et service de livraison à domicile en gants blancs. Chez Fleurs de Prestige, rien n’est trop beau (ni trop cher) pour déclamer sa flamme.

 

17, rue de Châteaudun, Paris IXe.

www.fleursdeprestige.fr

21 h 00  Dîner de légende 

 

Boiseries d’époque, service à la clochette, traces d’anciennes inscriptions et cœurs gravés par les amoureuses à l’aide de leurs diamants sur les miroirs… le restaurant Lapérouse, ouvert en 1766, a su préserver son charme et sa grandeur d’antan sans jamais rompre le fil de son histoire. C’est aussi l’un des derniers établissements parisiens où l’on peut réserver de charmants salons-alcôves privés pour dîner en toute intimité.

 

51, quai des Grands-Augustins, Paris VIe.

www.laperouse.com

11 h 00  Esquisses sensuelles de Victor Hugo 

 

Place des Vosges, la Maison de Victor Hugo accueille jusqu’au 21 février l’exposition Eros Hugo Entre pudeur et excès, qui présente sculptures, peintures et dessins, certains de la main même de l’écrivain, sur le thème de l’amour et de l’érotisme. Sensuel, décadent et précieux.

 

6, place des Vosges, Paris IVe.

www.maisonsvictorhugo.paris.fr

17 h 00  Témoigner d’un cœur d’or 

 

Depuis son lancement dans les années 70, la collection Love de Cartier incarne l’intemporel emblème de la passion et le cadeau idéal afin de sceller les amours durables. 

 

17, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris VIIIe.

www.cartier.fr

13 h 30  Tête-à-tête savoureux 

 

Produits frais, fleurs sauvages saupoudrées sur les assiettes, déco minimale et bar en Formica parfait pour siroter un cocktail My Fair Lady en attendant sa table, le Blue Valentine est le lieu idéal pour un tête-à-tête élégant et savoureux, en toute simplicité.

 

13, rue de la Pierre-Levée, Paris XIe.

bluevalentine-restaurant.fr

 

19 h 00  Kiss me if you can 

 

Lieu éphémère réalisé par l’artiste Mathias Kiss, La Kiss Room est une chambre aux 1 000 miroirs installée derrière le café La Perle dans le Marais où l’on peut laisser libre cours à son narcissisme le temps d’une nuit. N’attendez pas pour réserver, La Kiss Room disparaîtra fin 2016.

 

78, rue Vieille-du-Temple, Paris IIIe.

www.lakissroom.com

 

23 h 30  Verre coquin

 

Ancienne adresse de Jean Cocteau et de Jean Marais, qui par la suite devint un sauna libertin, l’Orphée a adouci ses mœurs et cultive un esprit très bon enfant. Déco seventies, ambiance érotico-chic, il flotte dans ce bar branché en plein cœur de Pigalle le parfum d’un passé sulfureux. Le cocktail à commander : l’Erotica, merveilleux mélange de vodka, de champagne et de fraises fraîches.

 

7, rue Pierre-Fontaine, Paris IXe.

16 h 00  Goûter du roi

 

C’est chez Stohrer, la plus ancienne pâtisserie de Paris (elle date de 1730), qu’il faut déguster le puits d’amour, une gourmandise dont le roi Louis XV raffolait et qu’il offrait à ses nombreuses maîtresses comme preuve d’amour. Nicolas Stohrer en a revisité la recette originale en garnissant le feuilletage d’une crème pâtissière à la vanille et en recouvrant le dessus d’une épaisse couche caramélisée au fer rouge.

 

51, rue Montorgueil, Paris IIe.

www.stohrer.fr

19 h 30  Vibrations lyriques

 

Pour vibrer à l’unisson, Il Trovatore de Verdi à l’Opéra de Paris saura pimenter une soirée placée sous le signe de la romance passionnée.

 

Place de la Bastille, Paris Paris XIIe.

www.operadeparis.fr

 

Astair, la brasserie qui réunit le chef étoilé Gilles Goujon et l'architecte d'intérieur Tristan Auer
878

Astair, la brasserie qui réunit le chef étoilé Gilles Goujon et l'architecte d'intérieur Tristan Auer

Food Cette nouvelle adresse du passage des Panoramas fait appel au chef étoilé Gilles Goujon et à l'architecte d'intérieur français Tristan Auer pour imaginer une brasserie festive et chaleureuse. Cette nouvelle adresse du passage des Panoramas fait appel au chef étoilé Gilles Goujon et à l'architecte d'intérieur français Tristan Auer pour imaginer une brasserie festive et chaleureuse.

Bouillon Julien et La Lorraine, deux bistros parisiens à redécouvrir
878

Bouillon Julien et La Lorraine, deux bistros parisiens à redécouvrir

Food Tandis que la cuisine de bistro opère un retour remarqué sur la scène gastronomique parisienne, deux adresses historiques s'offrent un second souffle. Tandis que la cuisine de bistro opère un retour remarqué sur la scène gastronomique parisienne, deux adresses historiques s'offrent un second souffle.

L'Officine Universelle Buly rue de Saintonge, l'endroit insolite du Marais à découvrir absolument
23

L'Officine Universelle Buly rue de Saintonge, l'endroit insolite du Marais à découvrir absolument

Lifestyle Une parfumerie et officine, un café, un atelier de fleurs séchées et une galerie dans une verrière, L'Officine Universelle Buly de la rue Saintonge, l'adresse du Marais à découvrir absolument. Une parfumerie et officine, un café, un atelier de fleurs séchées et une galerie dans une verrière, L'Officine Universelle Buly de la rue Saintonge, l'adresse du Marais à découvrir absolument.

Ce qu’il faut savoir sur La Mamounia, le palace mythique de Marrakech
978

Ce qu’il faut savoir sur La Mamounia, le palace mythique de Marrakech

Lifestyle Comme Yves Saint Laurent à son époque, qui venait souvent y déjeuner ou boire le thé, les aficionados du lifestyle ne jurent que par La Mamounia, le palace mythique né dans les années 20, qui a accueilli toutes les stars hollywoodiennes des années 50. Comme Yves Saint Laurent à son époque, qui venait souvent y déjeuner ou boire le thé, les aficionados du lifestyle ne jurent que par La Mamounia, le palace mythique né dans les années 20, qui a accueilli toutes les stars hollywoodiennes des années 50.

7 adresses pour découvrir Florence le temps d’un week-end
101

7 adresses pour découvrir Florence le temps d’un week-end

Voyage Le créateur italien Ermanno Scervino qui a fait de Florence le siège de sa maison de couture nous fait découvrir ses adresses favorites au sein de la capitale toscane et aux creux des collines qui la bordent. Le créateur italien Ermanno Scervino qui a fait de Florence le siège de sa maison de couture nous fait découvrir ses adresses favorites au sein de la capitale toscane et aux creux des collines qui la bordent.

L’objet du jour : le plaid de Jessica Ogden pour A.P.C.
856

L’objet du jour : le plaid de Jessica Ogden pour A.P.C.

Mode A.P.C. vient de dévoiler sa nouvelle collection de plaids en patchwork et de coussins réalisée par la créatrice Jessica Ogden à partir des chutes de tissus inutilisées du label. Parmi eux, ce modèle dans les tons rouges, bleus et marrons. A.P.C. vient de dévoiler sa nouvelle collection de plaids en patchwork et de coussins réalisée par la créatrice Jessica Ogden à partir des chutes de tissus inutilisées du label. Parmi eux, ce modèle dans les tons rouges, bleus et marrons.