972

Est-ce que les musées ont une odeur ?

 

C’est la question originale sur laquelle s’est penchée la maison Astier de Villate. Invités par le Palais de Tokyo, ces spécialistes de la céramique et du parfum ont capturé les effluves de la célèbre institution parisienne au sein de leur nouvelle bougie

Par Thibaut Wychowanok

Photos : Sophie Delaporte

 

 

 

 

Tout est né d’une rencontre. Ivan Pericoli et Benoît Astier de Villatte, créateurs de la maison de céramique et d’objets Astier de Villatte, sont invités par le directeur du Palais de Tokyo à participer à l’exposition Double Je. Mais Jean de Loisy ne souhaite pas seulement présenter les créations exceptionnelles du duo, il voudrait quelque chose… de plus inhabituel. De discussion en discussion naît alors l’idée de donner forme à l’odeur de l’institution parisienne. Ce sera une bougie.

 

Mais est-ce que les musées ont une odeur ? Pour Jean de Loisy, absolument !, nous explique Ivan Pericoli. Il avait en tête toute une série d’idées bien précises. Pour lui, le Palais de Tokyo est comme un trou noir de la création contemporaine, un pôle mystérieux d’attraction. L’odeur de la bougie devait avoir quelque chose de l’espace et de la science-fiction. Mais c’est également un lieu de rencontres, où les gens s’embrassent au détour d’un couloir ou d’un escalier. La dimension humaine était essentielle. Enfin, le Palais de Tokyo a des allures de ruine. C’est un bâtiment de béton brut…

 

Le résultat est une réussite : des effluves fumés, métalliques et de peau chaude envoûtants. On les doit à Christophe Raynaud, parfumeur de Givenchy, qui se cache derrière des grands succès comme le 1 Million de Paco Rabanne. Le plasticien Eudes Menichetti signe, quant à lui, les illustrations oniriques des céramiques.

 

 

Bougies Palais de Tokyo, entre 58 et 98 euros, disponibles dans les boutiques Astier de Villatte, 173, rue Saint-Honoré Paris Ier et 16, rue de Tournon, Paris VIe.  

 

Bouillon Julien et La Lorraine, deux bistros parisiens à redécouvrir
878

Bouillon Julien et La Lorraine, deux bistros parisiens à redécouvrir

Food Tandis que la cuisine de bistro opère un retour remarqué sur la scène gastronomique parisienne, deux adresses historiques s'offrent un second souffle. Tandis que la cuisine de bistro opère un retour remarqué sur la scène gastronomique parisienne, deux adresses historiques s'offrent un second souffle.

L'Officine Universelle Buly rue de Saintonge, l'endroit insolite du Marais à découvrir absolument
23

L'Officine Universelle Buly rue de Saintonge, l'endroit insolite du Marais à découvrir absolument

Lifestyle Une parfumerie et officine, un café, un atelier de fleurs séchées et une galerie dans une verrière, L'Officine Universelle Buly de la rue Saintonge, l'adresse du Marais à découvrir absolument. Une parfumerie et officine, un café, un atelier de fleurs séchées et une galerie dans une verrière, L'Officine Universelle Buly de la rue Saintonge, l'adresse du Marais à découvrir absolument.

Ce qu’il faut savoir sur La Mamounia, le palace mythique de Marrakech
978

Ce qu’il faut savoir sur La Mamounia, le palace mythique de Marrakech

Lifestyle Comme Yves Saint Laurent à son époque, qui venait souvent y déjeuner ou boire le thé, les aficionados du lifestyle ne jurent que par La Mamounia, le palace mythique né dans les années 20, qui a accueilli toutes les stars hollywoodiennes des années 50. Comme Yves Saint Laurent à son époque, qui venait souvent y déjeuner ou boire le thé, les aficionados du lifestyle ne jurent que par La Mamounia, le palace mythique né dans les années 20, qui a accueilli toutes les stars hollywoodiennes des années 50.

7 adresses pour découvrir Florence le temps d’un week-end
101

7 adresses pour découvrir Florence le temps d’un week-end

Voyage Le créateur italien Ermanno Scervino qui a fait de Florence le siège de sa maison de couture nous fait découvrir ses adresses favorites au sein de la capitale toscane et aux creux des collines qui la bordent. Le créateur italien Ermanno Scervino qui a fait de Florence le siège de sa maison de couture nous fait découvrir ses adresses favorites au sein de la capitale toscane et aux creux des collines qui la bordent.

L’objet du jour : le plaid de Jessica Ogden pour A.P.C.
856

L’objet du jour : le plaid de Jessica Ogden pour A.P.C.

Mode A.P.C. vient de dévoiler sa nouvelle collection de plaids en patchwork et de coussins réalisée par la créatrice Jessica Ogden à partir des chutes de tissus inutilisées du label. Parmi eux, ce modèle dans les tons rouges, bleus et marrons. A.P.C. vient de dévoiler sa nouvelle collection de plaids en patchwork et de coussins réalisée par la créatrice Jessica Ogden à partir des chutes de tissus inutilisées du label. Parmi eux, ce modèle dans les tons rouges, bleus et marrons.

 L’hôtel Standard, le luxe dans toute sa singularité
862

L’hôtel Standard, le luxe dans toute sa singularité

Lifestyle Fondés par le propriétaire du Château Marmont, les hôtels Standard jouent le paradoxe en refusant, à l'opposé de leur nom, toute idée d'uniformité. Restaurant étoilé, spa et décoration personnalisée de rigueur sur chaque site, ils proposent leur vision du luxe, sur des standards très élevés. Fondés par le propriétaire du Château Marmont, les hôtels Standard jouent le paradoxe en refusant, à l'opposé de leur nom, toute idée d'uniformité. Restaurant étoilé, spa et décoration personnalisée de rigueur sur chaque site, ils proposent leur vision du luxe, sur des standards très élevés.