796

La sélection des sorties du week-end

 

“Gainsbourg Toujours” à la Galerie Hegoa, la boutique Supreme, Renaud Monfourny à la MEP, le restaurant Le Wood et So Wax chez Merci… Découvrez notre sélection des sorties du week-end.

9 fois Gainsbourg (1989), de Michel Giniès.

 

Gainsbourg Toujours 25 ans

 

Gainbourg qui écrit, Gainsbourg pianotant, Gainsbourg qui sourit, Serge et Jane, Nana et Serge, Gainsbourg heureux, Gainsbarre bourré, Gainsbourg qui pisse, Gainsbourg qui pleure, Gainsbourg nu, dessiné, chantant, fatigué, élégant, qui fume, en smoking, décoiffé, maquillé, beau, laid, admirable, magistral, humble, pédant, seigneurial, populaire, grand, sublime… Gainsbourg, toujours.

Quinze photographes et deux plasticiens se sont réunis dans le Carré Rive Gauche et présentent plus de 60 œuvres pour honorer Serge Gainsbourg, 25 ans après sa disparition. Tirages, peintures, collages et dessins sont exposés à la Galerie Hegoa, mais aussi dans trois autres lieux du Carré Rive Gauche dans une démarche de partage, de restitution et de transmission.

 

Gainsbourg Toujours 25 ans, jusqu’au 8 avril,

Galerie Hegoa, 16, rue de Beaune, Paris VIIe,

Le Bistrot de Paris : 33, rue de Lille, Paris VIIe,

Hôtel de Lille : 40, rue de Lille,  Paris VIIe,

WineSitting : 27, Rue de Beaune, Paris VIIe,

Seine Intérieur : 40, rue de Verneuil, Paris VIIe.

Supreme

 

Adeptes de la modosphère, brace yourselves : la boutique Supreme vient d’ouvrir ses portes à Paris. Devanture noire sans enseigne rue Barbette, verrière au plafond et style ultra sobre pour abriter tee-shirts, accessoires, sneakers, skates multicolores, cultes à se damner. Entre galerie d’art et coffee shop danois, l’ambiance de ce second magasin du label new-yorkais en Europe est tout ce que Paris attendait. Ô, jouissance suprême.

 

Supreme

20, rue Barbette, Paris IIIe.

Tél. 01 43 48 80 14.

Le Wood 

 

Oasis nichée sur la place Thorigny dans le quartier du Marais, le Wood surfe sur la vague écolo ambiante avec sa déco d’inspiration végétale, façon cabane luxueuse et chaleureuse dans des tonalités bois et vert forêt (signée Laura Gonzalez). Canapé accueillant pour bande d’amis, tables hautes pour ménage à quatre, jardin d’hiver pour deux ou à plusieurs, bar central invitant à la fête, le Wood c’est l’endroit dont on a toujours rêvé sans jamais oser se l’avouer. À la carte, évidemment des produits frais et de qualité, comme le ceviche selon l’arrivage du jour, le shirashi de saumon au quinoa ou les grandes salades et les planches de charcuterie. Indéniablement branché, le Wood c’est également un bar à coctkails et des créations originales au nom évoquant la nature : Basiline (gin Gendrick’s, concombre, basilic, citron, sucre de canne et poivre du Sichuan) ou l’Églentine (whisky Monkey Shoulder, brandy, bitter orange, zeste de citron, fraises confites au rhum).

 

Le Wood de 9 heures à 2 heures

1, place Thorigny, Paris IIIe.

Nirvana — Seattle (1993), de Renaud Monfourny.

 

Renaud Monfourny, Sui Generis

 

Les protagonistes des photographies de Renaud Monfourny défient les spectateurs du regard. Ils semblent s’être mis à nu et demander “Et alors ?” comme si l’on s’était introduit dans leur intimité sans invitation, les ayant surpris à un moment de vulnérabilité. C’est une collection de portraits et de moments dans lesquels les célébrités ont perdus cette force de façade qui les protège et fait d’eux des idoles.Il n’est aucunement directif avec ses modèles, il prend ce qu’on veut lui donner, il les laisse ‘être’. C’est grâce à tout cela qu’il nous offre un autre regard. Loin du conventionnel de la société et des artifices de la retouche numérique, on voit de vrais gens.” Lou Monfourny, cocommissaire de l’exposition. Désarmant.

 

Renaud Monfourny, Sui Generis, jusqu’au 27 mars à la Maison européenne de la photographie,

5/7, rue de Fourcy, Paris IVe.

 

 

So Wax chez Merci

 

Merci présente une collection toute en wax, tissu emblématique du continent africain, composée de bijoux, de vêtements, de meubles et objets d’art. Motifs colorés flamboyants ou graphismes géométriques épurés black and white, jus de bissap ou Coca Cola local aux fleurs d’hibiscus séchées, excitez vos sens et take it all in. L’Afrique contemporaine au bout de vos doigts, langue, cils, nez et oreilles.

 

So Wax, jusqu’au 26 mars chez Merci,

111, boulevard Beaumarchais, Paris IIIe.

 

 

 

Par Clara Blanca et Léa Zetlaoui

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans
826

Le Badaboum donne carte blanche à HAïKU pour fêter ses 5 ans

Soirées Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU.  Le club du XIe arrondissement de Paris a cinq ans. Pour l’occasion, le Badaboum s’offre un ravalement de façade et une cure de jouvence prématurée grâce à l’agence artistique HAïKU. 

Qui est Piu Piu, la dj qui fait vibrer Paris?
110

Qui est Piu Piu, la dj qui fait vibrer Paris?

Musique Dj rayonnante, curatrice musicale, animatrice sur Rinse France, Giulietta Canzani Mora, mieux connue sous le nom de Piu Piu s’est taillée une place de choix dans l’univers de l’électro française. Ce samedi, elle sera au Badaboum avec Manaré et Valentino Mora pour sa résidence Grooveboxx. Retour sur le parcours d’une artiste étonnante à l’énergie positive contagieuse.   Dj rayonnante, curatrice musicale, animatrice sur Rinse France, Giulietta Canzani Mora, mieux connue sous le nom de Piu Piu s’est taillée une place de choix dans l’univers de l’électro française. Ce samedi, elle sera au Badaboum avec Manaré et Valentino Mora pour sa résidence Grooveboxx. Retour sur le parcours d’une artiste étonnante à l’énergie positive contagieuse.  

Evènement : le Graphic Design Festival s'installe aux Arts Décoratifs
877

Evènement : le Graphic Design Festival s'installe aux Arts Décoratifs

Culture L'ancienne fête du graphisme - rebaptisée Graphic Design Festival, prend ses quartiers au musée des Arts Décoratifs jusqu'au 5 février 2017. L'ancienne fête du graphisme - rebaptisée Graphic Design Festival, prend ses quartiers au musée des Arts Décoratifs jusqu'au 5 février 2017.

Cinq évènements à ne pas manquer ce week-end
566

Cinq évènements à ne pas manquer ce week-end

Lifestyle Un festival dédié à la jeune création photographique, un déjeuner américain, une exposition d'art contemporain, un cycle de cinéma indien... Un festival dédié à la jeune création photographique, un déjeuner américain, une exposition d'art contemporain, un cycle de cinéma indien...