Aussi énigmatique et envoûtante que son homologue américaine Lana Del Rey, Lykke Li retrouve son regard morose et sa mélancolie amoureuse dans Hard Rain. Dans le clip dirigé par Anton Tammi, la chanteuse suédoise apparaît aux côtés de l'artiste et illustrateur Moley Talhaoui. Sous une douche vaporeuse, dans une voiture décapotée ou immergés dans une piscine, ils vivent une histoire d’amour aussi passionnelle que tumultueuse. 

 

Coutumière des mélodies lancinantes bercées par des violons, un piano et des percussions monotones, Lykke Li entame un véritable virage musical. Loin de ses chansons quasiment a capella, Hard Rain s'inscrit dans un courant dream pop remué par des sonorités trip-hop détonantes à la manière de FKA Twigs. Ses deux autres nouveaux morceaux suivent également le mouvement : Deep End, dont le clip reprend le concept des clips verticaux avec une succession de vidéos de soirées, et Utopia, ode à la maternité sortie le jour de la fête des mères américaine dont le clip entremêle des vidéos VHS de sa mère et de son fils.

 

Ainsi,quatre ans après l'éminent I Never Learn, Lykke Li signe son grand retour avec un nouvel album, intitulé So Sad So Sexy, composé de 10 nouveaux titres. Vraisemblablement moins mélancolique que ses prédécesseurs, ce nouvel opus a été produit par Rostam Batmanglij de Vampire Weekend, Malay, T-Minus et Jeff Bhasker, membre du groupe LIV (initié par Lykke Li) et père de son fils.

 

Le nouvel album de Lykke Li, So Sad So Sexy, sera disponible le 8 juin.