1081

Qui sont ces nouveaux créateurs français qui allient mode créative et prix accessibles ?

 

Aux États-Unis, on les appelle déjà les “advanced contemporary designers”, ces jeunes créateurs alliant mode créative et prix accessibles. Ils s’imposent peu à peu dans le prêt-à-porter français…

De haut en bas et de droite à gauche : 

Alexandre Mattiussi, fondateur de la marque pour hommes AMI.

David Obadia, fondateur du label mixte Harmony.

Ilan Delouis et Jenny Mannerheim de la marque Each x Other.

Le collectif Études Studio, Aurélien Arbet (assis) et Jérémie Egry (debout).

AMI par Alexandre Mattiussi, printemps-été 2016.

 

Il y a sept ans, Guillaume Henry relançait le label parisien Carven, prenant le pari plutôt osé d’offrir une mode créative à un prix accessible. Ce concept, déjà répandu dans certains pays – aux États-Unis par exemple, avec des créateurs comme Alexander Wang et Phillip Lim, ou encore en Suède avec le label Acne Studios – ne parvenait pas à trouver sa place en France. En effet, dans le pays de naissance du luxe et de la haute couture, l’industrie, ancrée dans la tradition, a plutôt tendance à associer la notion de prix élevé à celle de qualité. Cela ne dissuade pas Guillaume Henry et Henri Sebaoun, P-DG de Carven. Jetant un pavé dans la mare du luxe à coups d’étiquettes à (seulement) trois chiffres, ils introduisent une nouvelle catégorie de créateurs, nommée outre-Atlantique les “avanced contemporary designers”. Et très vite, d’autres acteurs s’engouffrent dans la brèche : en témoigne l’émergence de marques comme AMI par Alexandre Mattiussi, Harmony par David Obadia, le label
Each x Other ou encore le collectif Études Studio, qui transforment peu à peu le paysage du prêt-à-porter.

 

Harmony, printemps-été 2016.

 

Prix juste et réalité commerciale

 

Interviewés récemment par Numéro.com, Alexandre Mattiussi – fondateur en 2011 de l’enseigne masculine AMI – et David Obadia – créateur en 2014 de la marque mixte Harmony – ont rapidement compris que la mode est avant tout une industrie avec une réalité commerciale. Ces créateurs dotés d’un sens aiguisé du business soutiennent tous les deux cette vision qui conjugue matières de qualité (proposées ordinairement dans les maisons de luxe) et prix justes, inférieurs à 1 000 euros. Un choix de prix qu’ils justifient également par le désir de voir leurs créations portées par le plus grand nombre et d’instaurer une vraie relation de fidélité avec leur clientèle. Loin des strass et des paillettes, ces marques invitent à une mode empreinte de réalisme.

 

Each x Other, printemps-été 2016.

 

Une mode créative

 

S’ils affichent des prix comparables à ceux des marques de luxe accessible, ces labels transmettent une vraie vision mode, à la différence des enseignes mass market qui copient les tendances. Dès leur arrivée sur le marché, ils proposent une identité forte et un concept bien défini. Tandis que David Obadia cite l’art contemporain et la jeune garde de New York et de Los Angeles dans ses inspirations,
Each x Other, label créé par Ilan Delouis et Jenny Mannerheim, rend hommage aux poèmes de l’artiste Robert Montgomery. Quant au collectif Études Studio, créé par Aurélien Arbet et Jérémie Egry, il
est également un studio de création proposant ses services à des clients extérieurs. Outre leur positionnement original, ces jeunes labels ont en commun un autre atout maître : la reconnaissance du milieu. AMI a en effet décroché le grand prix de l’ANDAM en 2013. De son côté, Études Studio fut nominé l’année suivante, et Harmony concourt, lui, dans la catégorie des premières collections en 2016. Preuve qu’aujourd’hui le prix seul n’est plus synonyme de qualité et de créativité.

 

 

Études Studio, printemps-été 2016.

 

Le prêt-à-porter dans toute sa noblesse

 

Créative tout en restant portable, la mode d’AMI, d’Harmony, de Each x Other et d’Études Studio a convaincu leur clientèle par des créations intemporelles, parmi lesquelles des tee-shirts décontractés, des sweats confortables, des pantalons aux coupes parfaites et des manteaux et des vestes impeccables. Construisant des vestiaires élégants qui s’enrichissent de collection en collection, ces quatre jeunes labels ancrent leur identité dans les histoires de la vie de tous les jours, offrant à chacun la possibilité de s’approprier le vêtement pour inventer celle qui lui ressemble.

 

 

www.amiparis.fr 

www.carven.com

www.harmony-paris.com

www.each-other.com

www.etudes-studio.com

 

 

Par Léa Zetlaoui
 

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais
481

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais

Mode Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne. Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne.

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations.

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019
823

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019

Fashion Week Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.   Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.