356

Artifices par Miles Aldridge

 

Artifices, une série de Miles Aldridge avec Lili Sumner.

Robe en tulle, résille et plumetis, SAINT LAURENT PAR HEDI SLIMANE. Boucle d’oreille vintage.

 

Blouse en satin crêpe techno et jupe en suède, LANVIN. Soutien-gorge triangle en tulle Stretch, LA PERLA. Boucle d’oreille, MIU MIU.

Haut et jupe en laine à rayures, J.W ANDERSON. Sandales et boucle d’oreille fleur, MIU MIU.

Pull en maille côtelée, LOUIS VUITTON. Maillot de bain, PETIT BATEAU. Mules, VERSACE. Boucles d’oreilles vintage.

 

Réalisation : Samuel François assisté de Sophie Houdré et de Juliette Delafontaine. Mannequin : Lili Sumner chez Next Model Management. Coiffure: Seb Bascle chez ArtList. Maquillage : Lloyd Simmonds pour Yves Saint Laurent chez Agence Carole. Manucure : Christina Conrad avec la Crème Abricot de Dior chez Calliste Agency. Décor : Fabienne Eisenstein chez Lalaland Artists. Production : Bettina Diss chez 2b Management.

 

 

Retrouvez cette série dans son intégralité dans le Numéro Artifices  de novembre 2015, disponible actuellement en kiosque et sur iPad.

 

 Abonnez-vous au magazine Numéro

 Abonnez-vous à l'application iPad Numéro

 

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais
481

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais

Mode Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne. Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne.

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent
806

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent

Mode Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne. Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne.