Chanel Métiers d’art : visite guidée dans les ateliers de broderie Lesage

À l’occasion du défilé Chanel Métiers d’Art qui célèbre la ville d’Hambourg, Numéro a visité les ateliers de broderie Lesage, l’une des maisons aux savoir-faire exceptionnels auxquelles Chanel rend hommage lors de cet évènement.

Photos : Mehdi Mendas, Texte : Léa Zetlaoui

  • Dans les ateliers de la maison Lesage, toutes les broderies sont entièrement réalisées à la main.
  • Pour son seizième défilé des Métiers d’art de Chanel, c’est Hambourg que Karl Lagerfeld décide de célébrer. C’est donc au sein de la sublime et nouvelle Philharmonie d’Elbe, construite par Herzog & de Meuron et inaugurée cette année, qu'ont défilé les silhouettes Chanel, inspirées par l’énergie de cette riche cité portuaire du nord de l’Allemagne.

     

    Depuis cinq ans, avec le défilé des métiers d’art, c’est un double hommage que rend Chanel. D’abord à une ville, qui accueille et inspire le défilé (Paris, Rome, Byzance, Salzbourg…). Ensuite, aux artisans – plumassiers, gantiers, brodeurs, paruriers, bottiers, plisseurs – traditionnellement employés par la haute couture, dont Chanel préserve le savoir-faire depuis 1985, et réunis au sein de sa filiale Paraffection depuis 2002.

     

    Fondé en 1924, le brodeur Lesage collaborait avec Chanel depuis 1983, avant d’être racheté par la maison de la rue Cambon en 2002. Depuis sa création, il confectionne les broderies pour toute l’industrie de la mode, des plus grandes maisons aux petits créateurs. Toutefois, sa relation avec la maison de la rue Cambon a toujours été particulière.

     

Pour son seizième défilé des Métiers d’art de Chanel, c’est Hambourg que Karl Lagerfeld décide de célébrer. C’est donc au sein de la sublime et nouvelle Philharmonie d’Elbe, construite par Herzog & de Meuron et inaugurée cette année, qu'ont défilé les silhouettes Chanel, inspirées par l’énergie de cette riche cité portuaire du nord de l’Allemagne.

 

Depuis cinq ans, avec le défilé des métiers d’art, c’est un double hommage que rend Chanel. D’abord à une ville, qui accueille et inspire le défilé (Paris, Rome, Byzance, Salzbourg…). Ensuite, aux artisans – plumassiers, gantiers, brodeurs, paruriers, bottiers, plisseurs – traditionnellement employés par la haute couture, dont Chanel préserve le savoir-faire depuis 1985, et réunis au sein de sa filiale Paraffection depuis 2002.

 

Fondé en 1924, le brodeur Lesage collaborait avec Chanel depuis 1983, avant d’être racheté par la maison de la rue Cambon en 2002. Depuis sa création, il confectionne les broderies pour toute l’industrie de la mode, des plus grandes maisons aux petits créateurs. Toutefois, sa relation avec la maison de la rue Cambon a toujours été particulière.

 

Hubert Barrère, directeur artistique de Lesage, devant les croquis de Karl Lagerfeld.

Dans cette partie de l'atelier Lesage, les broderies sont préparées grâce à des dessins sur papier calque, qui sont ensuite appliqués sur les tissus.

Croquis de Karl Lagerfeld pour le défilé Métiers d’Art Paris-Hambourg.

Croquis de Karl Lagerfeld pour le défilé Métiers d’Art Paris-Hambourg.

La salle où les dessins calque sont appliqués sur le tissu à broder.

Broderies de motifs géométriques.

Broderies d'un sac de la collection Paris-Hambourg. Extrêmement complexes, ces broderies sont entièrement réalisées à la main.

Étape de confection des broderies d’une robe de la collection Paris-Hambourg. Les gouttes d’organza noir, rappelant l’eau du port d'Hambourg, sont ourlées de perles.

Broderies d’une robe de la collection Paris-Hambourg. Les gouttes d’organza noir sont ourlées de perles rappelant l’eau du port d’Hambourg.

Broderies

“Ce défilé des métiers d’art, pensé à mi-chemin entre la haute couture et le prêt-à-porter, est l’occasion de  créer quelque chose de totalement nouveau en partant de zéro. Karl Lagerfeld choisit le lieu et le thème, mais nous avons une totale liberté dans l’innovation. Il n’existe rien dans nos archives qui puisse exprimer la ville d’Hambourg”, explique Hubert Barrère, directeur artistique de la maison Lesage.

 

À la manière d’un créateur de mode, Hubert Barrère et son studio ont réfléchi à ce que leur évoque la ville d’Hambourg, en particulier en terme de coloris et de forme. Cette ville portuaire du nord de l’Europe a ainsi fait surgir du bleu nuit, du noir, du gris ou du rouille, mais aussi, des touches métalliques avec ces grues qui donnent une architecture si spéciale à la vie des ports. Au bout de 8 jours, ils présentent leurs créations originales à Karl Lagerfeld, qui ne retient finalement que le thème marin, autour du bleu marine, du noir et éventuellement des traces argentées.

 

D’une précision et d’une complexité inouïes, les broderies Lesage, entièrement réalisées à la main, sont uniques à travers le monde, car elles croisent différentes techniques, capitalisées à travers les décennies et provenant de différentes cultures, tant occidentales, orientales qu’asiatiques. Apposées sur des pantalons, robes, tops, vestes, pulls, sacs, mitaines ou chapeaux, en détails, ganses, ou en all-over, elles rappellent avec une finesse extrême des éléments du thème qu’elles illustrent : à l'instar des gouttes d’organza noir aux contours perlés qui rappellent l’eau du port d'Hambourg aux reflets miroitants dans la nuit.