À Los Angeles, Rick Owens dévoile sa collaboration avec Birkenstock

Annoncée en janvier, la collaboration entre Rick Owens et Birkenstock, composée de 13 paires de chaussures et quelques pièces en maille, était présentée hier à Los Angeles.

Par La rédaction

  • 1/12
  • 2/12
  • 3/12
  • 4/12
  • 5/12
  • 6/12
  • 7/12
  • 8/12
  • 9/12
  • 10/12
  • 11/12
  • 12/12
1/12
  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.

  • Après Berlin, New York et Milan, la Birkenstock Box, lieu d'exposition éphémère composé de différents containers imaginé par Pierre Jorge Gonzalez et Judith Haase, vient de se poser à Los Angeles. Pour l’occasion, elle convie Rick Owens à investir l’espace pour y présenter son univers à travers des looks, objets, meubles et accessoires. Créateur punk et minimaliste dont les défilés-performances électrisent chaque Fashion Week parisienne, l’Américain Rick Owens avec sa personnalité underground, discrète et provocante, fascine depuis plus de vingt ans les milieux de l’art et de la mode. 

     

    Le 17 avril dernier, lors d’un événement organisé par Michèle Lamy, femme de Rick Owens, et Stefano Tonchi, rédacteur en chef du magazine W, Birkenstock dévoilait l’intégralité de la collection imaginée par le créateur. Au total, 13 modèles de chaussures plates, sandales ou sabots, en cuir ou en veau façon poney, déclinées dans des teintes terreuses et sobres que l’on retrouve régulièrement dans ses collections. Radicale et percutante, cette collaboration inattendue démontre une fois de plus la capacité de Rick Owens à injecter une touche d’underground dans tout ce qu’il touche.