1040

Événement : la soirée NikeLab x Olivier Rousteing avec Chris Brown et Lily Allen

 

NikeLab et Olivier Rousteing fêtaient mercredi soir le lancement de leur collaboration. Tout en noir et or, les créations du designer célèbrent les noces du vêtement de sport et du chic luxueux parisien.

Olivier Rousteing devant le dôme créé spécialement pour l’occasion.

 

Depuis la fondation de son empire, en 1971, Nike est devenu le premier équipementier sportif du monde en créant, certes, des vêtements et des chaussures… mais aussi un territoire d’images et de fantasmes extrapolant le culte du corps et la beauté du mouvement, où le style et la mode trouvent naturellement une place de choix sous l’égide de la ligne NikeLab. Après Riccardo Tisci, véritable fan de Nike et de sa mythique Air Force 1, c’est Olivier Rousteing qui se prête aujourd’hui au jeu d’une collaboration exclusive avec la marque à la virgule. Beauté irréprochable tout en pommettes saillantes et peau lissée, meilleur ami des Kardashian et de Rihanna, le directeur artistique de Balmain est aussi le créateur préféré des sportifs stars, basketteurs de la NBA et footballeurs multimillionnaires, qui émaillent les premiers rangs de ses défilés. Une légitimité qui s’écrit en lettres d’or dans le nom de la collaboration NikeLab x Olivier Rousteing [initiales OR]. 

Chris Brown habillé en NikeLab x Olivier Rousteing à la soirée de lancement.

 

C’est également l’or que décline la collection dessinée par Olivier Rousteing, en contrepoint du noir (et de touches de gris). Ces codes couleur très présents dans les collections Balmain, évocateurs d’un chic exposé, assumé, voire ostentatoire, hérité en partie des costumes de scène des stars de la pop music, prennent ici un sens nouveau. Les pièces masculines et féminines, destinées à être portées à la ville et non sur les terrains de sport, déclinent des essentiels du lifestyle easy sexy contemporain : pantalon de jogging ajusté, cropped top, minirobe zippée pour les femmes ; short, jogging, tee-shirt pour les hommes, le tout accompagné évidemment de sneakers. Sur la base des coupes et des matières techniques, Olivier Rousteing apporte l’exigence et le savoir-faire du prêt-à-porter de luxe parisien : ganses dorées, cotons d’une tenue exceptionnelle pour dessiner des formes précises et sharp, qualité d’impression des swooshs dorés. 

 

La collaboration est aussi l’occasion, pour Olivier Rousteing, de rendre aux footballeurs un peu de l’amour qu’ils lui vouent : célébrant l’Euro 2016 qui s’ouvre le 10 juin à Paris, le créateur propose également des kits de football complets, pour hommes et pour femmes, en noir et or. Dans un format audacieux mêlant défilé classique, numéro de danse et animation vidéo sur les parois d’un énorme dôme installé pour l’occasion, la présentation de la collection à Paris voyait ainsi les danseurs-footballeurs lancer acrobatiquement un pied en l’air pour frapper l’image d’un ballon doré. Lui-même amateur de football, Olivier Rousteing, sourire sincère aux lèvres et étincelles dans les yeux, saluait modestement à la fin. Sans tenter d’acrobatie… 

 

NikeLab x Olivier Rousteing, en vente dans les boutiques NikeLab et sur nike.com

 

Par Delphine Roche

 

Lily Allen à la soirée de lancement de la collaboration NikeLab x Olivier Rousteing. ​

Olivier Rousteing entouré des danseurs. La collection était présentée en show en 3D réalisé par Super Bien sur le thème du football, ainsi qu’à travers des performances athlétiques des chorégraphes I Could Never Be a Dancer sur une musique produite par Manare.

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais
481

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais

Mode Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne. Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne.

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent
806

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent

Mode Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne. Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne.

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations.