03 Juillet

De Florence à la une du Time Magazine, le glamour d'Ermanno Scervino

 

En avril 2018, Nicole Kidman faisait la couverture du Time, vêtue d’une veste en cuir rouge qui enflamme alors la une du célèbre magazine. 14e look du défilé printemps-été 2018 du label italien Ermanno Scervino, cette veste en cuir rouge se complète d’une chemise longue blanche ainsi que d’une nuisette en dentelle crème, l'ensemble synthétisant à merveille la vision de la maison italienne: hyper féminité et modernité. Discret, Ermanno Scervino mise davantage sur la qualité de ses créations que sur une communication tapageuse. Un pari qui séduit de plus en plus les célébrités, mais également les clientes exigeantes à la recherche d’une mode au savoir-faire irréprochable.

Par Léa Zetlaoui

Nicole Kidman en une du Times, mai 2018

Le créateur Ermanno et l’homme d’affaires Toni Scervino, fondateurs du label Ermanno Scervino, photographiés par Virgil Guinard

L’obsession du “made in Italy”

 

Il y a dix-huit ans, le créateur Ermanno s’associe à l’homme d’affaires Toni Scervino au sein du label italien Ermanno Scervino. Si le duo fonctionne toujours aussi bien aujourd’hui c’est qu’il se fonde sur un amour commun et profond du savoir-faire italien. C’est à Florence, identifiée pendant le règne de Catherine de Médicis comme le berceau de la mode que les deux associés s’installent, bien décidés à redonner à la région ses lettres de noblesse. À cette époque, en effet, les labels de mode délocalisent en masse leur production, préférant fabriquer à moindre coût, quitte à sacrifier la qualité. À contre-courant, Ermanno Scervino, reste de son côté obsédé par la qualité du savoir-faire italien. Le duo commence alors par acheter une corseterie – la région florentine se spécialise alors dans ce domaine –, puis, au fil du temps, acquiert ses sous-traitants qu’il rapatrie en Toscane. Aujourd’hui, Ermanno Scervino fabrique ainsi l’intégralité de ses collections en Italie et l’intégralité de ses pièces de défilé en interne. Un pari gagnant puisque la maison est devenue le symbole du savoir-faire italien.

 

Robe en soie verte Ermanno Scervino photographiée par Virgil Guinard

Détails de broderie et dentelle sur la robe de Nicole Kidman photographiée par Virgil Guinard

Entre innovation et tradition haute couture

 

C’est donc à quelques kilomètres de Florence, en Toscane, que se trouve le siège de la maison inauguré en 2007. Et c’est au sein même de ces ateliers que sont imaginées, découpées, assemblées, les futures collections. Savant mélange d’élégance et de féminité, les créations Ermanno Scervino révèlent la sensualité des femmes grâce à des matières exceptionnelles, certes, mais également grâce à des artisans à l’expertise hors pair, parfois présents dans la maison depuis 3 générations. Dans l’atelier flou, on assiste ainsi à la création d’une robe en tulle rose fuchsia dont les différentes épaisseurs assemblées à la main rappelle les pétales d’une fleur. Un peu plus loin, deux jeunes filles ajourent un tulle blanc qui viendra se superposer à un savant jeu de dentelle. Au département maille, un métier à tisser ancestral côtoie une machine ultra technique, prêtée par le fabricant pour être testée. Et l’on comprend ainsi qu’une des forces de cette maison est d’avoir su jouer entre tradition et innovation. Par ailleurs, en réunissant l’ensemble des ateliers nécessaires à une maison de couture, Ermanno Scervino s’assure d'infinies possibilités d’expérimentation en proposant des associations de matières inhabituelles ou en développant ses propres mailles. Même si, finalement, les collections Ermanno Scervino défilent sur les Fashion Weeks de prêt-à-porter, en regardant la finesse des dentelles, la souplesse des cuirs, la précision des coupes et la beauté des broderies, on comprend que la qualité n’a rien à envier à celle de la haute couture.

 

Nicole Kidman en Ermanno Scervino sur mesure.

Bella Hadid en Ermanno Scervino.

Des collections de prêt-à-porter au red carpet

 

Loin des tendances et des modes, la maison italienne réinterprète chaque saison la silhouette féminine. Beaucoup de dentelles et d’emprunts à l’univers de la lingerie, spécialité cher aux fondateurs, des robes vaporeuses ou au contraire structurées, des manteaux élégants, on retrouve collection après collection, tous les codes qui définissent le glamour et le sensuel. À tel point que, désormais, nombre des créations se retrouvent plebiscitées par des célébrités et personnalités d’horizons extrêmements différents : de l’élégantissime Amal Clooney aux stars du R’n’B Nicole Schrezinger ou Jennifer Lopez, ou encore la voluptueuse Kim Kardashian et les incontournables Margot Robbie et Nicole Kidman… Toutes sont passées par les ateliers florentins d’Ermanno Scervino pour commander une robe sur mesure fabriquée directement dans les ateliers. Séduisant la A-list grâce à ses créations élégantes et féminines, Ermanno Scervino  s’impose avec grâce et discrétion dans l’univers de la mode ultra luxe, redéfinissant les notions de savoir-faire à l’italienne.

 

NuméroNews