455

Haider Ackermann nommé chez Berluti, un nouveau défi

 

Le talentueux créateur français d’adoption, dont le label éponyme présente depuis 2013 des collections masculines, vient d’être nommé à la direction artistique de la maison Berluti, propriété du groupe LVMH.

Portrait : Jean-Baptiste Mondino

 

 

Comme nul autre, Haider possède le don de combiner des teintes riches et profondes avec des éclats de brillance. Dans ses collections, la lumière danse un pas de deux avec les tissus : velours, soie, lurex, sont les alliés fidèles du créateur qui maîtrise sa palette à la façon d’un peintre. Ce sens de la couleur fait certainement partie des raisons qui ont convaincu la maison Berluti, réputée pour ses souliers colorés aux patines sophistiquées, d’embaucher le designer.

 

Créateur inspiré et solaire, Haider Ackermann nourrit son imaginaire intense et secret, marqué par une dualité féconde. La force et la fragilité, le masculin et le féminin, l’ombre et la lumière, le structuré et le flou tissent son récit personnel. Sensuel et magnétique, le corps de Haider Ackermann abrite l’âme d’un poète au romantisme parfois sombre. Comme une expérience géologique ou métaphysique, c’est à la vision simultanée de la surface et de la profondeur qu’invitent sa mode et sa personne même. Sa mode : une orgie de drapés savants enveloppant et voilant le corps pour le protéger, sans le contraindre, et le suggérer, sans trop le montrer. Sa personne : l’archétype du créateur inspiré qui poursuit, de saison en saison, l’expression renouvelée de ses obsessions personnelles.

 

Né en Colombie, Haider grandit en Afrique entre l’Ethiopie et le Tchad, avant que sa famille (française, qui l’a adopté), ne s’installe aux Pays-Bas. L’influence du voyage et notamment du vêtement africain est manifeste dans ses collections qui abondent en drapés et enroulements de tissus sensuels, dessinant des silhouettes très poétiques de nomades en perpétuelle errance.

 

C’est à l'Académie royale des Beaux-Arts d'Anvers comme Dries Van Noten, Martin Margiela ou encore Ann Demeulemeester, que Haider se forme à la mode. Deux ans après le lancement de son label éponyme en 2003, il signe avec le groupe BVBA 32 dirigé par la grande figure anversoise Anne Chapelle, qui produit et diffuse notamment Ann Demeulemeester.

 

Il nous confiait récemment : “Le vêtement n’est qu’une enveloppe de l’âme et il n’est qu’une partie de l’ambiance que je veux traduire à travers mes défilés. Chaque saison, au tout début de mon travail vient le choix de la musique, de la coiffure et du maquillage. Un défilé peut parler du fait que je suis amoureux. Ou de ma solitude après une séparation. Si je passe Recitation W/N.L (A Thousand Kisses Deep) de Leonard Cohen, c’est que j’adresse un message à une personne dans la salle, qui se reconnaît. C’est aussi une manière de m’échapper de moi-même. Je m’expose, mais de cette vulnérabilité naît une force. J’aime cette dualité entre la force et la fragilité.”

 

Retrouvez la playlist d'Haider Ackermann ici.

 

 

Par Delphine Roche

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais
481

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais

Mode Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne. Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne.

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent
806

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent

Mode Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne. Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne.

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations.