Qui est House of Malakai, l’artiste qui a créé les bijoux de tête de Beyoncé et de FKA Twigs?

Ils n’auront échappé à personne dans les clips de Beyoncé, de FKA Twigs, de Lady Gaga ou de Rihanna. Entre masques chamaniques et parures de déesse, les bijoux de tête House of Malakai impressionnent par leur richesse et par leur force. Ils sont l’œuvre de Malakai, un créateur et performeur californien qui partage son temps entre San Francisco, Berlin et Bali où il a installé son studio. Numéro a rencontré cet artiste très influencé par la spiritualité.

 

Par Léa Zetlaoui

  • FKA Twigs et Beyoncé
  • Numéro : Vos créations ont été aperçues sur des artistes comme BeyoncéFKA Twigs, ou sur le défilé de Rick Owens. Comment avez-vous commencé ?

    Malakai : Les stylistes qui travaillent dans la musique et la mode explorent souvent les univers underground pour s’en inspirer. Une styliste qui travaillait sur une des campagnes de mode avec Beyoncé a repéré une de mes créations et elle m’a contacté. Facebook et Instagram m’ont également permis de les faire connaître, et c’est allé très vite. C’est d’ailleurs amusant de voir que l’on me considère comme un “jeune designer” alors que je réalise des performances depuis plusieurs années. À cet égard, travailler pour Beyoncé lors des derniers Grammy Awards fut une expérience incroyable tant son sens du spectacle, son utilisation du mapping, d’écrans géants et de danseurs sont impressionnants. Je suis également très proche  d’artistes comme FKA Twigs et Erykah Badu. Nous partageons les mêmes valeurs et formons une sorte de communauté.

     

     

    “J’y croise différents médiums comme la danse et le travestissement, et des animations avec du feu, des fleurs, des piercings et des jeux de lumière.”

     

     

    Comment décririez-vous l’univers de vos performances ?

    J’y croise différents médiums comme la danse et le travestissement, et des animations avec du feu, des fleurs, des piercings et des jeux de lumière. C’est généralement très visuel. Par exemple, j’utilise parfois des ailes qui s’enflamment et je suis invité sur scène lors d’événements comme les spectacles du Cirque du Soleil ou au festival Burning Man.

Numéro : Vos créations ont été aperçues sur des artistes comme BeyoncéFKA Twigs, ou sur le défilé de Rick Owens. Comment avez-vous commencé ?

Malakai : Les stylistes qui travaillent dans la musique et la mode explorent souvent les univers underground pour s’en inspirer. Une styliste qui travaillait sur une des campagnes de mode avec Beyoncé a repéré une de mes créations et elle m’a contacté. Facebook et Instagram m’ont également permis de les faire connaître, et c’est allé très vite. C’est d’ailleurs amusant de voir que l’on me considère comme un “jeune designer” alors que je réalise des performances depuis plusieurs années. À cet égard, travailler pour Beyoncé lors des derniers Grammy Awards fut une expérience incroyable tant son sens du spectacle, son utilisation du mapping, d’écrans géants et de danseurs sont impressionnants. Je suis également très proche  d’artistes comme FKA Twigs et Erykah Badu. Nous partageons les mêmes valeurs et formons une sorte de communauté.

 

 

“J’y croise différents médiums comme la danse et le travestissement, et des animations avec du feu, des fleurs, des piercings et des jeux de lumière.”

 

 

Comment décririez-vous l’univers de vos performances ?

J’y croise différents médiums comme la danse et le travestissement, et des animations avec du feu, des fleurs, des piercings et des jeux de lumière. C’est généralement très visuel. Par exemple, j’utilise parfois des ailes qui s’enflamment et je suis invité sur scène lors d’événements comme les spectacles du Cirque du Soleil ou au festival Burning Man.

Collection House of Malakai automne-hiver 2017-2018.

Collection House of Malakai automne-hiver 2017-2018.

Comment avez-vous eu l’idée de créer des bijoux de tête ?

En parallèle de mes performances, j’avais envie de lancer une collection de vêtements. Je voulais proposer des créations avec un fort impact visuel, et j’ai finalement orienté mes équipes créatives vers les bijoux de tête. Quand nous avons fait la première pièce, je l’ai postée sur instagram et j’ai eu énormément de retours positifs. Finalement, c’est une façon d’imposer ma vision artistique comme certains démarrent par des sacs ou des chapeaux afin de pouvoir développer des collections plus complètes.

 

 

 

Collection House of Malakai automne-hiver 2017-2018.

Collection House of Malakai automne-hiver 2017-2018.

“Le mystique, les mythes, le surnaturel font partie de mon univers : j’utilise des matériaux naturels et symboliques comme les os, les plumes, les pierres et les cristaux.”

 

 

Vous avez un univers très particulier, empreint de mysticisme et de spiritualité. Où puisez-vous vos inspirations ?

Mes performances sont largement influencées par les sous-cultures : gothique, hippie, punk… auxquelles j’insuffle une dimension rituelle et tribale. Finalement, mes créations reprennent l’esthétique de mes shows. Les cultures tribales partagent des énergies similaires car elles sont connectées à la nature et puisent dans la spiritualité. Le mystique, les mythes, le surnaturel font partie de mon univers : j’utilise des matériaux naturels et symboliques comme les os, les plumes, les pierres et les cristaux.

 

Découvrez les collections House of Malakai sur houseofmalakai.com

 

 

 

Les créations House of Malakai au défilé Rick Owens automne-hiver 2017-2018 photographiées par Mehdi Mendas.