27 Février

Germanier, le jeune label qui fait rimer mode durable et glamour

 

Les créations scultpurales et colorées du jeune créateur suisse ont déjà séduit Lady Gaga et Rihanna. Associant mode glamour et durable, Kevin Germanier réconcilie finalement deux concepts souvent opposés.

Par Léa Zetlaoui

  • © Nikolay Biryukov
    1/15
  • © Nikolay Biryukov
    2/15
  • © Nikolay Biryukov
    3/15
  • © Nikolay Biryukov
    4/15
  • © Nikolay Biryukov
    5/15
  • © Nikolay Biryukov
    6/15
  • © Nikolay Biryukov
    7/15
  • © Nikolay Biryukov
    8/15
  • © Nikolay Biryukov
    9/15
  • © Nikolay Biryukov
    10/15
  • © Nikolay Biryukov
    11/15
  • © Nikolay Biryukov
    12/15
  • © Nikolay Biryukov
    13/15
  • © Nikolay Biryukov
    14/15
  • © Nikolay Biryukov
    15/15
1/15
  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

  • Sculpturales et colorées, les créations de Kevin Germanier ne passent pas inaperçues. Le plus impressionnant reste encore que ces modèles, des pièces uniques, sont fabriqués en produisant zéro déchet et uniquement avec des matériaux récupérés. Diplômé de la Central Saint Martins School, le jeune Suisse se distingue immédiatement en associant deux concepts jusqu’à présent souvent opposés : glamour et mode durable.

     

    Des créations glamour et dramatiques qui séduisent les stars

     

    Des bottes entièrement strassées pour Lady Gaga ou une robe pour la cover du dernier album de Björk, des pièces offertes à Rihanna ou Katy Perry, le créateur de 26 ans séduit les pop stars au style excentrique souvent friandes de créations maximalistes qui attirent le regard. Inspiré par des héroïnes de jeux vidéo à la Sailor Moon, Kevin Germanier insuffle à ses silhouettes majestueuses une dimension pop à coups de perles et cristaux aux couleurs chatoyantes ou pastel. Pour les pièces plus commerciales comme des jupes, tee-shirts et jeans, le créateur se contente d’une bande de perles ou d’un large plastron dont la forme fait écho aux détails sci-fi des pièces plus fortes.

     

    Une mode durable zéro déchet

     

    Produire avec zéro déchet et rapidement, voilà l’objectif principal du jeune Suisse qui officie la journée dans les studios de Louis Vuitton. Créatif tant dans le design que dans le process, Kevin Germanier imagine, pour fixer des perles sur ses créations – sans les coudre – une matière à base de silicone et vinaigre blanc à la fois flexible, légère et lavable à sec, qui retient parfaitement les perles. Également convaincu par le concept d’upcycling, il récupère des bas qu’il transforme en manches, des vestes, des tee-shirts, des jeans invendus ou des sacs vintage qu’il retravaille et rehausse d'ornements, eux aussi issus du recyclage. Il utilise en effet des perles et strass inutilisables, car abîmés ou aux couleurs passées de mode, destinés à être jetés. Par ailleurs, refusant d’utiliser des toiles pour ses patrons, il drape directement sur des modèles. Grâce à tous ces procédés et malgré la complexité de ses pièces, Kevin Germanier parvient ainsi en un temps très réduit à proposer des pièces fortes et surprenantes qui avaient déjà séduit le jury de son école et ne passeront pas longtemps inaperçues.

     

NuméroNews