894

“Pink light district” par Miles Aldridge avec Matilda Dods

 

Découvrez la série “Pink light district” avec Matilda Dods photographiée par Miles Aldridge

Photographe : Miles Aldridge

Robe en velours élasthanne, VETEMENTS. Sandales compensées, GUCCI. 

A gauche : veste en renard et marmotte, YVES SALOMON.

Au milieu : haut en plastique fronce, J.W.ANDERSON. Longs gants entièrement brodes de sequins, MM6 – MAISON MARGIELA.

A droite : haut en viscose imprimée, VERSACE. 

Pull en dentelle tricotée et ceinture, CARVEN. Sac, PRADA. 

Robe en résille de cuir, VALENTINO. Culotte, LA PERLA. 

Robe en soie et python, MICHAEL KORS COLLECTION. Mules, AMELIE PICHARD. 

Pull et débardeur en jersey, MSGM. 

Robe en dentelle, GUCCI.

 

Réalisation : Samuel François assisté de Sophie Houdré et de Aboubacar Sylla. Mannequin : Matilda Dods chez IMG Models. Coiffure : Kerry Warn chez The Milton Agency. Maquillage : Lloyd Simmonds pour Yves Saint Laurent chez Agence Carole. Manucure : Brenda Abrial chez Jed Root. Décor: Fabienne Eisenstein chez Lalaland Artists. Production : Bettina Diss, Margaux Huguet et Tamara Elattar chez 2b Management.

 

Découvrez plus de séries mode dans le Numéro Héroïnes pour avril 2016, disponible actuellement en kiosque et sur iPad.

 

→ Abonnez-vous au magazine Numéro

→ Abonnez-vous à l'application iPad Numéro

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais
481

Gucci accueille les performances de Michael Clark dans son hub milanais

Mode Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne. Ce mercredi 19 septembre, Gucci a accueilli la performance du chorégraphe britannique Michael Clark au sein de son Gucci Hub à Milan. À cette occasion, certains danseurs portaient des pièces issues des collections les plus récentes de la maison italienne.

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent
806

“Mais pourquoi les femmes ne feraient-elles pas ce qu’elles veulent de leur corps ?” Anthony Vaccarello, directeur artistique de Saint Laurent

Mode Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne. Depuis deux ans, le directeur artistique de Saint Laurent, Anthony Vaccarello, impulse une vision forte et contemporaine de la séduction. Nourri de l’esprit de la maison, il en revisite les codes, le noir, l’or et les détails couture, pour les mettre au service d’une femme de caractère à l’attitude essentiellement libre. ALors qu'il vient de resigner pour 3 ans, Numéro a interviewé le créateur belge à la tête de l'illustre maison parisienne.

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations.