Stromae transforme le Bon Marché en manufacture merveilleuse

Vendredi 6 avril, le label de Stromae fondé avec son frère Luc Junior Tam et sa compagne Coralie Barbier, a investi le Bon Marché. L’occasion de découvrir la Mosaert Fabrique, une installation onirique pleine de surprises.

Par Léa Zetlaoui

  • 1/31
  • 2/31
  • 3/31
  • 4/31
  • 5/31
  • 6/31
  • 7/31
  • 8/31
  • 9/31
  • Stromae et Coralie Barbier
    10/31
  • 11/31
  • 12/31
  • 13/31
  • 14/31
  • 15/31
  • 16/31
  • 17/31
  • 18/31
  • 19/31
  • 20/31
  • 21/31
  • 22/31
  • 23/31
  • 24/31
  • 25/31
  • 26/31
  • 27/31
  • 28/31
  • 29/31
  • 30/31
  • 31/31
1/31
  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril 

     

  • En 2009, Stromae (de son vrai nom Paul Van Haver) et son frère Luc Junior Tam, directeur artistique, lancent le label Mosaert (anagramme de Stromae), afin de conserver leur indépendance artistique. Rejoints en 2012 par Coralie Barbier, styliste et désormais épouse du chanteur, ils imposent, à travers la musique, la mode et leur sens de la mise en scène, un univers baroque, métissé et original.

     

    Et quand Stromae sort son second album Racine Carrée en 2013, il ne s’imaginait sûrement pas que, deux ans après, celui-ci se serait écoulé à 2,5 millions d’exemplaires, et donnerait lieu à une tournée de 200 dates dans plus de 25 pays pour s’achever par un concert au Madison Square Garden. Si les rythmes chaleureux, le phrasé impeccable et l’énergie contagieuse du chanteur y sont pour beaucoup, son style coloré à l’élégance de dandy (qui donnera la première collection Mosaert), ses clips, mises en scène et concerts inattendus et surprenants ont également participé à créer le mythe autour de l’artiste belge.

     

    Si, depuis, Stromae s’est retiré du devant de la scène, le label Mosaert de son côté continue, à travers des collections capsules aux imprimés colorés, des clips (Dua Lipa) ou de la production (OrelSan), à imposer son univers. Aujourd’hui, c’est au sein du Bon Marché que Mosaert déploie sa vision singulière, succédant à l’exposition “Let's Go Logo” et à Virgil Abloh qui avait agité le grand magasin quelques semaines auparavant.

     

    À côté d’une collection de vêtements aux motifs d’inspiration Art déco et Art nouveau rappelant l’architecture de Bruxelles, sa ville d’origine, le trio s’emballe et appose ses imprimés ludiques et colorés sur toute une série d’objets : linge de maison, papier peint, fauteuils, confitures, carnets, tote bags, jus de fruits… défendant la vision au sein de cette "Capsule n°5” de la Mosaert Fabrique, premier producteur d’une vision rétro cool.

     

    Pensé comme un projet artistique global, l’exposition du trio investit le Bon Marché, avec humour et bonne humeur, avec sa “Mosaert Fabrique” (dont l'esprit fantasque rappelle celui de Charlie et la chocolaterie) notamment grâce à un tout premier défilé à la mise en scène réussie, qui détourne les escalators noir et blanc du grand magasin en chaîne de montage, et dévoile un podium sur lequel les mannequins s’improvisent danseurs, sur – dernière bonne surprise – un morceau inédit de Stromae, Défiler.

     

    La collection "Capsule n°5" est à découvrir du 7 avril au 13 mai en exclusivité au Bon Marché Rive Gauche, sur 24 Sèvres et sur le site www.mosaert.com

    Défiler et son clip seront disponibles fin avril