194

Eaux claires par Nathaniel Goldberg

 

Découvrez une série exclusive de Nathaniel Goldberg pour le Numéro Homme printemps-été 2015 disponible en kiosque et sur iPad.

Costume en laine et débardeur en coton, Boss. Foulard, Tim Coppens. Masque de plongée, JBL.

Tee-shirt en popeline de coton, Hermès.

Pull en coton, Louis Vuitton
 

Réalisation : Tom Van Dorpe chez Management + Artists assisté de Carrie Weidner. Maquillage : Maud Laceppe chez Streeters. Coiffure : Bridget Brager chez The Wall Group. Manucure : Whitney Gibson chez Nailing Hollywood. Numérique : Sally Griffiths chez Milk Digital. Production : Brandon Zagha chez Brachfeld/ Los Angeles.

 

 

Retrouvez cette série dans son intégralité dans le Numéro Homme printemps-été 2015, disponible actuellement en kiosque et sur iPad.

 

 

→ Abonnez-vous au magazine Numéro

→ Abonnez-vous à l'application iPad Numéro

 

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations.

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019
823

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019

Fashion Week Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.   Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.  

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.