À quoi ressemble la Maison Vuitton place Vendôme?

Dans deux hôtels particuliers de la place Vendôme, Louis Vuitton installe son nouveau flagship. Découvrez en images ce temple dédié à toutes les collections de la maison parisienne.

Par La rédaction

  • Photos : Stéphane Muratet
    1/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    2/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    3/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    4/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    5/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    6/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    7/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    8/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    9/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    10/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    11/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    12/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    13/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    14/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    15/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    16/17
  • Photos : Stéphane Muratet
    17/17
1/17
  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com

  • On savait la maison Louis Vuitton vouée à accompagner les périples les plus exotiques depuis sa naissance en 1854… et elle nous étonne, depuis quelques années, en maîtrisant à la perfection les voyages dans le temps. Après avoir impulsé dans ses défilés une veine rétro-futuriste sous la houlette de son éblouissant directeur artistique Nicolas Ghesquière, elle écrit à présent son avenir en ressuscitant son glorieux passé.

     

    La Maison Louis Vuitton Place Vendôme, qui ouvre ce mois, marque un retour aux sources du malletier : c’est en effet là, au 2, place Vendôme, que le jeune Louis Vuitton ouvrait sa première boutique il y a quelque 160 ans. L’institution prend aujourd’hui ses quartiers dans deux splendides hôtels particuliers, et s’appuie sur le talent de l’architecte Peter Marino pour faire cohabiter l’héritage xviii e siècle – dûment restauré et rendu à son faste classique – et les touches contemporaines. Parquets et pierre d’antan jouxtent donc le verre, et accueillent 21 œuvres d’art contemporain – dont certaines conçues exclusivement pour l’occasion, signées de Laurent Grasso, Yan Pei Ming, Stephen Sprouse, Serge Alain Nitegeka et Paul Nabulumo Namarinjmak.

     

    Poursuivant ce dialogue entre l’art et la mode, le lieu présentera en avant-première le second volet de la collaboration entre Jeff Koons et Louis Vuitton (dévoilée au monde entier en novembre), et proposera un sac exclusif. Outre les collections complètes de l’institution, y compris les Objets nomades, la Maison Louis Vuitton Place Vendôme sera l’écrin de l’Atelier Haute Joaillerie et de l’Atelier Rare et Exceptionnel… une façon de boucler la boucle en revenant aux racines même du succès du malletier : son savoir-faire. C’est ce qu’illustre cette boîte entièrement gainée de cuir frappé du célèbre Monogram : une invitation au voyage des sens, à la redécouverte des merveilles qui trônent là, sous nos yeux. Une invitation à revenir sur le passé pour mieux se tourner vers l’avenir.

     

    La Maison Vuitton 

    4, place Vendôme

    www.louisvuitton.com