Mode, érotisme et créativité, les photos de Mert & Marcus réunies dans un livre

Découvrez l’œuvre érotico-électrique des photographes de mode Mert & Marcus dans une monographie Taschen publiée cet automne.

Par Léa Zetlaoui

  • Lara Stone W Magazine London, 2012 © 2017 Mert Alas & Marcus Piggott
    1/5
  • Kate Moss Love Magazine London, 2009 © 2017 Mert Alas & Marcus Piggott
    2/5
  • Iris Strubegger Vogue Italia Los Angeles, 2009 © 2017 Mert Alas & Marcus Piggott
    3/5
  • Kate Moss Pirelli Calendar 06 Cap d’Antibes, 2005 © 2017 Mert Alas & Marcus Piggott  
    4/5
  • 5/5
1/5
  • Il y a quelques jours, Kim Kardashian affolait encore les compteurs Instagram en publiant une photo d’elle, nue, dans un arbre. Quelques heures plus tard, l’image affichait plus d’un million de like. Jeudi dernier, pendant la Fashion Week, le Public Hotel de New York accueillait une soirée qui restera sûrement gravée dans les annales pour le nombre de mannequins et de célébrités réunis au mètre carré.

     

    Il faut dire que le duo de photographes à l’origine de cet engouement à la limite de l’irrationalité sévit depuis bientôt vingt ans dans l’univers de la mode. Ils ont photographié les plus grands mannequins, Kate Moss, Naomi Campbell, Gisele Bundchen, Lara Stone ou Mariacarla Boscono, et les plus grandes stars, d’Angelina Jolie à Rihanna en passant par Jennifer Lopez, travaillé avec les plus grandes maisons telles que Gucci ou Versace et signé de nombreuses couvertures de magazine notamment pour Numéro, Vogue (USA, Paris et Italie), W ou Interview. 

     

    Depuis ses débuts en 1998, le duo Mert Alas & Marcus Piggott est parvenu à se hisser au sommet de la photographie de mode grâce à des femmes sexualisées mais puissantes, des couleurs intenses et des campagnes et des séries mode où l’avant-garde flirte ouvertement avec le commercial. L’œuvre des photographes, largement inspirée des images de Guy Bourdin, est aux prémices du porno chic qu’ils érigeront au rang d’art aux côtés du photographe Mario Testino.

     

    Cet automne, pour la première fois, le duo le plus subversif de la mode publie une monographie de 300 images issues de ses archives. 

     

     

    Mert Alas and Marcus Piggott de Charlotte Cotton.
    Relié sous coffret de luxe, 31,5 x 42 cm, 408 pages,

    www.taschen.com

  • Il y a quelques jours, Kim Kardashian affolait encore les compteurs Instagram en publiant une photo d’elle, nue, dans un arbre. Quelques heures plus tard, l’image affichait plus d’un million de like. Jeudi dernier, pendant la Fashion Week, le Public Hotel de New York accueillait une soirée qui restera sûrement gravée dans les annales pour le nombre de mannequins et de célébrités réunis au mètre carré.

     

    Il faut dire que le duo de photographes à l’origine de cet engouement à la limite de l’irrationalité sévit depuis bientôt vingt ans dans l’univers de la mode. Ils ont photographié les plus grands mannequins, Kate Moss, Naomi Campbell, Gisele Bundchen, Lara Stone ou Mariacarla Boscono, et les plus grandes stars, d’Angelina Jolie à Rihanna en passant par Jennifer Lopez, travaillé avec les plus grandes maisons telles que Gucci ou Versace et signé de nombreuses couvertures de magazine notamment pour Numéro, Vogue (USA, Paris et Italie), W ou Interview. 

     

    Depuis ses débuts en 1998, le duo Mert Alas & Marcus Piggott est parvenu à se hisser au sommet de la photographie de mode grâce à des femmes sexualisées mais puissantes, des couleurs intenses et des campagnes et des séries mode où l’avant-garde flirte ouvertement avec le commercial. L’œuvre des photographes, largement inspirée des images de Guy Bourdin, est aux prémices du porno chic qu’ils érigeront au rang d’art aux côtés du photographe Mario Testino.

     

    Cet automne, pour la première fois, le duo le plus subversif de la mode publie une monographie de 300 images issues de ses archives. 

     

     

    Mert Alas and Marcus Piggott de Charlotte Cotton.
    Relié sous coffret de luxe, 31,5 x 42 cm, 408 pages,

    www.taschen.com

  • Il y a quelques jours, Kim Kardashian affolait encore les compteurs Instagram en publiant une photo d’elle, nue, dans un arbre. Quelques heures plus tard, l’image affichait plus d’un million de like. Jeudi dernier, pendant la Fashion Week, le Public Hotel de New York accueillait une soirée qui restera sûrement gravée dans les annales pour le nombre de mannequins et de célébrités réunis au mètre carré.

     

    Il faut dire que le duo de photographes à l’origine de cet engouement à la limite de l’irrationalité sévit depuis bientôt vingt ans dans l’univers de la mode. Ils ont photographié les plus grands mannequins, Kate Moss, Naomi Campbell, Gisele Bundchen, Lara Stone ou Mariacarla Boscono, et les plus grandes stars, d’Angelina Jolie à Rihanna en passant par Jennifer Lopez, travaillé avec les plus grandes maisons telles que Gucci ou Versace et signé de nombreuses couvertures de magazine notamment pour Numéro, Vogue (USA, Paris et Italie), W ou Interview. 

     

    Depuis ses débuts en 1998, le duo Mert Alas & Marcus Piggott est parvenu à se hisser au sommet de la photographie de mode grâce à des femmes sexualisées mais puissantes, des couleurs intenses et des campagnes et des séries mode où l’avant-garde flirte ouvertement avec le commercial. L’œuvre des photographes, largement inspirée des images de Guy Bourdin, est aux prémices du porno chic qu’ils érigeront au rang d’art aux côtés du photographe Mario Testino.

     

    Cet automne, pour la première fois, le duo le plus subversif de la mode publie une monographie de 300 images issues de ses archives. 

     

     

    Mert Alas and Marcus Piggott de Charlotte Cotton.
    Relié sous coffret de luxe, 31,5 x 42 cm, 408 pages,

    www.taschen.com

  • Il y a quelques jours, Kim Kardashian affolait encore les compteurs Instagram en publiant une photo d’elle, nue, dans un arbre. Quelques heures plus tard, l’image affichait plus d’un million de like. Jeudi dernier, pendant la Fashion Week, le Public Hotel de New York accueillait une soirée qui restera sûrement gravée dans les annales pour le nombre de mannequins et de célébrités réunis au mètre carré.

     

    Il faut dire que le duo de photographes à l’origine de cet engouement à la limite de l’irrationalité sévit depuis bientôt vingt ans dans l’univers de la mode. Ils ont photographié les plus grands mannequins, Kate Moss, Naomi Campbell, Gisele Bundchen, Lara Stone ou Mariacarla Boscono, et les plus grandes stars, d’Angelina Jolie à Rihanna en passant par Jennifer Lopez, travaillé avec les plus grandes maisons telles que Gucci ou Versace et signé de nombreuses couvertures de magazine notamment pour Numéro, Vogue (USA, Paris et Italie), W ou Interview. 

     

    Depuis ses débuts en 1998, le duo Mert Alas & Marcus Piggott est parvenu à se hisser au sommet de la photographie de mode grâce à des femmes sexualisées mais puissantes, des couleurs intenses et des campagnes et des séries mode où l’avant-garde flirte ouvertement avec le commercial. L’œuvre des photographes, largement inspirée des images de Guy Bourdin, est aux prémices du porno chic qu’ils érigeront au rang d’art aux côtés du photographe Mario Testino.

     

    Cet automne, pour la première fois, le duo le plus subversif de la mode publie une monographie de 300 images issues de ses archives. 

     

     

    Mert Alas and Marcus Piggott de Charlotte Cotton.
    Relié sous coffret de luxe, 31,5 x 42 cm, 408 pages,

    www.taschen.com

  • Il y a quelques jours, Kim Kardashian affolait encore les compteurs Instagram en publiant une photo d’elle, nue, dans un arbre. Quelques heures plus tard, l’image affichait plus d’un million de like. Jeudi dernier, pendant la Fashion Week, le Public Hotel de New York accueillait une soirée qui restera sûrement gravée dans les annales pour le nombre de mannequins et de célébrités réunis au mètre carré.

     

    Il faut dire que le duo de photographes à l’origine de cet engouement à la limite de l’irrationalité sévit depuis bientôt vingt ans dans l’univers de la mode. Ils ont photographié les plus grands mannequins, Kate Moss, Naomi Campbell, Gisele Bundchen, Lara Stone ou Mariacarla Boscono, et les plus grandes stars, d’Angelina Jolie à Rihanna en passant par Jennifer Lopez, travaillé avec les plus grandes maisons telles que Gucci ou Versace et signé de nombreuses couvertures de magazine notamment pour Numéro, Vogue (USA, Paris et Italie), W ou Interview. 

     

    Depuis ses débuts en 1998, le duo Mert Alas & Marcus Piggott est parvenu à se hisser au sommet de la photographie de mode grâce à des femmes sexualisées mais puissantes, des couleurs intenses et des campagnes et des séries mode où l’avant-garde flirte ouvertement avec le commercial. L’œuvre des photographes, largement inspirée des images de Guy Bourdin, est aux prémices du porno chic qu’ils érigeront au rang d’art aux côtés du photographe Mario Testino.

     

    Cet automne, pour la première fois, le duo le plus subversif de la mode publie une monographie de 300 images issues de ses archives. 

     

     

    Mert Alas and Marcus Piggott de Charlotte Cotton.
    Relié sous coffret de luxe, 31,5 x 42 cm, 408 pages,

    www.taschen.com

Mia Rae, Tamy Glauser, Ava McAvoy, Ruth Bell, Grace Bol “W Magazine” New York, 2016 © 2017 Mert Alas & Marcus Piggott

Naomi Campbell & Alex Kovas “Interview Magazine”, London, 2010 © 2017 Mert Alas & Marcus Piggott