755

Exclusif : la série mode “Promesse de l'aube” de Janneke van der Hagen

 

Retrouvez Lena Hardt dans la série mode exclusive de Janneke van der Hagen pour Numéro.

Par Janneke van der Hagen, Styliste : Samuel François

Veste en cachemire, MONCLER.

Manteau en laine, MSGM.

Manteau en laine et cuir, et robe en daim, FENDI. Gants, GEORGES MORAND.

Manteau en alpaga à capuche, CÉLINE. Collant, FALKE.

Robe en crêpe de soie à manches brodées, CHLOÉ. Collant, FALKE.

Robe bustier en jersey et collant, VALENTINO.

Pull et jupe en maille, BALENCIAGA. Collant, WOLFORD.

Robe en tulle et bustier en velours de soie, GIORGIO ARMANI.

Manteau en cuir, DROME.

Manteau en tweed de laine brodé de perles, CHANEL.

Veste en renard, MICHAEL KORS COLLECTION. Gants, GEORGES MORAND.

Robe et ceinture en popeline de coton, MIU MIU. Gants, GEORGES MORAND. Collant, FALKE.

Robe en crêpe de soie, KENZO. Gants, GEORGES MORAND. Collant, FALKE. Réalisation : Vanessa Metz assistée de Clément Lomellini. Mannequin : Lena Hardt chez Viva Model Management. Coiffure : Nao Kawakami pour Bumble and Bumble chez Saint Luke. Maquillage : Janeen Witherspoon. Production : Warsaw Creatives Prod. Merci à Imagine Imaging.

A Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

A Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition Homo Faber rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderies Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition Homo Faber rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderies Lesage y expose ses créations.

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019
823

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019

Fashion Week Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.   Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.  

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.