5665

Supreme x Nobuyoshi Araki : une collaboration sulfureuse

 

Après Larry Clarke, Roy Linchtenstein ou encore David Lynch, le géant Supreme signe une collaboration sous le signe de l’érotisme avec le photographe japonais Nobuyoshi Araki.

La collection capsule sortie début novembre et déjà sold out dévoilait trois pièces en édition limitée : un hoodie, un t-shirt col rond à manches longues et un à manches courtes. Ces sweats se parent de clichés pris par Araki lui-même, célébrant un érotisme végétal, véritable signature de l'artiste japonais.

 

La mise en scène artistique du lookbook est inspirée du Kinbaku-bi ou l’art du bondage japonais. La jeune et lascive Kiko Mizuhara posant divinement ligotée devant l'objectif du maître photographe pour présenter ces pièces. Les précieuses photos de ce lookbook sont d’ailleurs rassemblées dans un ouvrage mis en vente lors de la sortie de la collection.

 

Supreme x Nobuyoshi Araki disponible sur www.supremenewyork.com et dans les boutiques de Paris, Londres, New York et Los Angeles.

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations.

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019
823

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019

Fashion Week Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.   Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.  

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.