976

Tagwalk, une révolution pour la mode?

 

Alexandra Van Houtte, ex assistante styliste chez Numéro, lançait il y a quelques jours un nouveau moteur de recherches dédiés à la mode. Fondé sur un système de mots-clés, Tagwalk pourrait bien révolutionner l'industrie.

Impossible de travailler dans la mode et de ne pas connaître l’incontournable style.com, récemment renommé Voguerunway. A mi-chemin entre le magazine en ligne et le moteur de recherche, Voguerunway a pour vocations de partager les défilés de mode avec le plus grand nombre. Concrètement, depuis sa création en 2003, Voguerunway détient le monopole de publication des défilés grâce à son instantanéité, ses critiques pertinentes et son exhaustivité. Si d’autres sites de mode publient les défilés et quelques commentaires, le site incontournable de la Fashion Week n'a jamais pu être détrôné.

 

Au delà de son rôle informatif, Voguerunway est également un outil indispensable pour bon nombre de professionnels, notamment les stylistes qui utilisent (sans souci de concurrence) le site pour sélectionner les looks qui figureront dans les prochains éditos mode. Des heures et des heures passées à chercher, sélectionner, enregistrer sous, imprimer les looks de la saison qui répondront au(x) thème(s) des photos. Voguerunway, utile certes, mais loin d’être optimal.

 

 

Partie de ce constat, Alexandra Van Houtte, ancienne assistante styliste diplomée du London College of Fashion, et ancienne assistante chez Lanvin et Numéro, a eu l’idée simple mais très astucieuse de créer un nouveau moteur de recherche dédiée à la mode: Tagwalk. “Comme assistante, j’ai passé des heures à chercher à la dernière minute des robes fleuries ou des chemises blanches. Je me suis dit qu’il y avait forcément un moyen plus facile et surtout plus rapide de faire les choses”, raconte Alexandra.

 

Pour résumer en quelques mots, Tagwalk associe le principe de Voguerunway à deux réseaux sociaux influents: Instagram et Pinterest. J’ai créé Tagwalk pour les assistants stylistes, les étudiants, les journalistes et les chercheurs de tendances. Le site est gratuit, disponible en anglais et en français et je voulais qu’il soit ergonomique et très fonctionnel,” continue Alexandra. Fondé sur un système de mots clés (à la manière des hashtags Instagram), Tagwalk permet pour une saison donnée de trouver tous les looks correspondants présentés lors des Fashion Weeks de New York, Londres, Milan et Paris puis de créer des moodboards, reprenant le concept de Pinterest. Et cette innovation pourrait bien bouleverser l’industrie.

 

 

 

Tout d’abord, comme l’explique Alexandra “Par souci de temps et d’efficacité, j’avais tendance à regarder en priorité les grandes maisons comme Chanel, Dior ou Céline. Alors que sur Tagwalk, la recherche se faisant par mot-clés, les jeunes designers, comme Drome, bénéficient de la même visibilité que les autres.” Et grâce aux rubriques “Trends of the week”, “Colour of the week” et “Crush of the week”, ces labels moins connus ont autant de chance de se retrouver en front page.

 

Après plusieurs années dans l’industrie en tant qu’assistante styliste, Alexandra a eu le temps de développer “son œil”. Les mots-clés choisis pour chaque look sont le fruit de sa réflexion et comme elle le souligne : “le but n’est pas de reprendre les communiqués de presse des marques mais bien d’offrir une vision globale sur le vêtements ou bien l'accessoire.” Par ailleurs, elle poursuit : “sur la saison automne-hiver 2016/2017, c’est intéressant de voir que sur toutes les collections, il y a une dizaine de mots-clés, donc tout autant de trends qui ressortent parmi lesquelles le militaire, le velours, ou les looks baby dolls.” Tagwalk deviendrait alors une sorte d’outils d’analyse de tendances grâce à l'occurrence des mots clés utilisés par saison.

 

Style.com en son temps avait engendré un véritable bouleversement puisque les collections, désormais à la portée du grand public, avait dû être repensées pour un visionnage à travers un écran, et non plus uniquement sur un podium ou dans une boutique. De la même façon, même si les mots-clés sont choisis par Alexandra, ce système pourrait souligner le manque d’unicité de certaines collections et obligerait les designers à harmoniser leurs propositions. Après avoir passé des heures à regarder et analyser chaque look de chaque défilés des quatre Fashion Weeks, Alexandra s’explique : “Certains designers ont peur d’avoir un parti pris et finalement cochent toutes les cases des tendances : trois looks militaire, puis grunge, baby doll ou nineties… Alors qu’ Alexander Wang va au bout de sa proposition. Sa collection, punk et sportswear, est homogène du premier au dernier look .”

 

Finalement, né d’un désir de se faciliter la vie et celle des principaux acteurs de la mode, Tagwalk, le nouveau moteur de recherche dédié à l’industrie pourrait bien apporter sa petite révolution.

 

www.tag-walk.com

 

Par Léa Zetlaoui

Michael Kors s'apprête à mettre la main sur Versace
875

Michael Kors s'apprête à mettre la main sur Versace

Mode Plus d'un an après l'acquisition de Jimmy Choo, la société de Michael Kors s'apprête à signer un accord pour racheter la maison de luxe italienne Versace, pour une somme d'environ 1,83 milliard d'euros. Plus d'un an après l'acquisition de Jimmy Choo, la société de Michael Kors s'apprête à signer un accord pour racheter la maison de luxe italienne Versace, pour une somme d'environ 1,83 milliard d'euros.

Mathieu César investit Montaigne Market et invite le label MSGM
123

Mathieu César investit Montaigne Market et invite le label MSGM

Mode Homme Le photographe français Mathieu César investit le premier étage du concept store Montaigne Market et invite le créateur italien Massimo Giorgetti, fondateur de MSGM, autour du thème de la Formule 1. Le photographe français Mathieu César investit le premier étage du concept store Montaigne Market et invite le créateur italien Massimo Giorgetti, fondateur de MSGM, autour du thème de la Formule 1.