1071

Exclusif : la série mode réalisée par l’artiste Thomas Houseago et le photographe Mathieu César

 

Découvrez la série mode réalisée par l’artiste Thomas Houseago et le photographe Mathieu César pour le Numéro Art de juin.

Photographe : Mathieu César

Robe longue en mousseline de soie, ALEXANDRE VAUTHIER.

 

 

Le face-à-face avec ses personnages de bois, de plâtre, de bronze ou d’argile est une vraie expérience ! Il modèle leurs corps avec précision, assemble parfois matériaux en trois dimensions et surfaces dessinées, ne gardant du personnage que l’expression de son mouvement ou de sa pose. Des influences très diverses et nombreuses s’expriment dans ses sculptures, qui viennent de l’histoire de l’art autant que de la culture populaire : hétéroclites et abondantes, elles forment comme une énergie vitale qui irrigue ses compositions dans lesquelles on croit voir parfois le bras d’une sculpture antique, un masque africain ou le costume de Batman. Cet Anglais né en 1972, qui vit à Los Angeles, a su imposer au public de l’art si friand de bavardages et de déclarations de bonnes intentions, une œuvre finalement peu loquace  si ce n’est dans sa volonté affirmée d’explorer les dimensions sculpturales du corps. “Je suis  persuadé que l’art peut être puissant sans être pompeux ou macho, et sans non plus verser dans l’ironie.

Robe asymétrique en crêpe à col en métal, MUGLER.

Robe longue en organza de soie et broderie, FENDI.

Robe longue asymétrique en soie et Lurex, VERSACE. 

Haut en résille brodée de perles, jupe longue à volants en crêpe viscose et résille, et ceinture, BALMAIN.

Haut en résille brodée de perles, jupe longue à volants en crêpe viscose et résille, et ceinture, BALMAIN.

Robe longue découpée en jersey et tulle brodé de fleurs, REDEMPTION. 

Robe longue en mousseline de soie, ALEXANDRE VAUTHIER. 

Robe en tulle rebrodé de cristaux, ZUHAIR MURAD. Culotte, ERES. Sandales, SAINT LAURENT.

Robe longue asymétrique en soie et Lurex, VERSACE. 

Robe asymétrique en crêpe à col en métal, MUGLER. Sandales, SAINT LAURENT.

 

Texte : Éric Troncy. Réalisation : Rebecca Bleynie assistée de Liana Levi. Mannequin : Daria Strokous chez Women Management. Coiffure : Jamal Hammadi pour Hamadi Beauty chez Forward Artists. Maquillage : Jenna Kristina chez Tomlinson Management Group-LA. Production : Iconoclast Image.

 

Découvrez la série mode exclusive de Julia Wachtel et Victor Demarchelier avec Julie Hoomans.

 

Découvrez la série mode exclusive de Brian Callvin et Sofia Sanchez et Mauro Mongiello.

 

Découvrez plus de séries mode dans le Numéro Art pour juin 2016, disponible en kiosque et sur iPad.

 

→ Abonnez-vous au magazine Numéro

→ Abonnez-vous à l’application iPad Numéro

 

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

À Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition “Homo Faber” rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderie Lesage y expose ses créations.

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019
823

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019

Fashion Week Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.   Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.  

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.