430

Valentino célèbre la beauté éternelle de la ville de Rome

 

Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli, les talentueux directeurs artistiques de Valentino, reviennent à travers l’ouvrage “Valentino : Mirabilia Romae” sur la puissante influence exercée par la ville de Rome sur l’univers de la maison.

430

Avec “Mirabilia Romae”, Valentino célèbre la Rome éternelle, inspiration majeure de la maison depuis sa fondation en 1959. À travers 300 clichés d’architecture, de planches d’inspiration et de créations immortalisées par le photographe Laziz Hamani, l’ouvrage nous plonge avec subtilité dans l’atmosphère baroque et raffinée de la cité et des créations des deux directeurs artistiques de la maison, Maria Grazia Chiuri et Pierpaolo Piccioli. Un voyage entre histoire, culture et couture au cœur du raffinement italien.  

 

“Valentino : Mirabilia Romae”, introduction de Francesco Bonami, photographies de Laziz Hamani,

400 p., aux éditions Assouline.

© Laziz Hamani

A Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles
879

A Venise, la maison Lesage expose ses broderies exceptionnelles

Mode À Venise, l'exposition Homo Faber rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderies Lesage y expose ses créations. À Venise, l'exposition Homo Faber rend hommage aux métiers d'art à travers l'Europe. La maison de broderies Lesage y expose ses créations.

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019
823

Le défilé Michael Kors printemps-été 2019

Fashion Week Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.   Couleurs vives, imprimés floraux voire tropicaux, ceintures et colliers coquillages, Michael Kors emmène l’esprit plage sur son défilé homme et femme printemps-été 2019.  

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid
874

Les portraits de Kristin-Lee Moolman, entre extravagances queer et vestiges de l’apartheid

Photographie Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social. Dans une Afrique du Sud hétéronormative qui peine à effacer les cicatrices de l’apartheid, la photographe Kristin-Lee Moolman développe une imagerie fantasque où des modèles queer redéfinissent la notion d’identité et mettent à mal l’ordre social.