Pierre Hardy raconte sa collaboration avec Artcurial

Les 17,18,19 juillet prochains, la maison de vente aux enchères Artcurial s’installe à l’Hôtel Hermitage de Monte-Carlo pour trois ventes de prestige dédiées à la joaillerie, à l’horlogerie de collection et aux créations Hermès vintage. Pour l’occasion, le créateur de chaussures et de maroquinerie Pierre Hardy a sélectionné dans les catalogues une vingtaine de pièces ayant attiré son attention, qu'il met en scène dans dix illustrations originales.

Par Léa Zetlaoui

  • Pierre Hardy par Karim Sadli
  • Numéro : Comment avez-vous sélectionné les objets que l’on voit dans vos dessins?

    Pierre Hardy : Dès le départ, je souhaitais mettre en scène ces objets dans des vanités. J’ai regroupé tous les objets et sélectionné ceux qui, une fois assemblés, pouvaient raconter une histoire. Par exemple, il y avait énormément d’objets autour du monde marin : je les ai placés ensemble pour construire une image autour de cette thématique.

    Les vanités sont des natures mortes qui vous inspirent particulièrement?

    En effet, c’est un genre que j’aime beaucoup. Dans la mode, les créations sont des objets fonctionnels, de même que les objets que l’on voit dans les vanités. Sauf qu’une fois assemblés, justement, ils perdent ce côté fonctionnel et racontent une nouvelle histoire.

     

Numéro : Comment avez-vous sélectionné les objets que l’on voit dans vos dessins?

Pierre Hardy : Dès le départ, je souhaitais mettre en scène ces objets dans des vanités. J’ai regroupé tous les objets et sélectionné ceux qui, une fois assemblés, pouvaient raconter une histoire. Par exemple, il y avait énormément d’objets autour du monde marin : je les ai placés ensemble pour construire une image autour de cette thématique.

Les vanités sont des natures mortes qui vous inspirent particulièrement?

En effet, c’est un genre que j’aime beaucoup. Dans la mode, les créations sont des objets fonctionnels, de même que les objets que l’on voit dans les vanités. Sauf qu’une fois assemblés, justement, ils perdent ce côté fonctionnel et racontent une nouvelle histoire.

 

Dessins Pierre Hardy pour Artcurial

Certains objets vous ont-ils marqué?

J’ai trouvé toute une série d’objets surannés qu’on ne fait plus du tout aujourd'hui. Par exemple, toute une série de bagues animalières extrêmement bizarres mais qui échappent au kitsch car elles sont très sophistiquées et fabriquées avec un soin incroyable. Ces objets sont très ludiques, mais aussi très précieux comme les poissons, le petit pivert ou les petits perroquets. J’ai apprécié découvrir des objets vers lesquels je ne serais pas forcément allé spontanément.

 

Que vous évoquent les ventes aux enchères ainsi que les objets qui ont une histoire ou qui ont déjà été portés?

Ces objets vivent une renaissance, ils sont à la fois attirants et effrayants car ce sont des objets précieux ayant appartenu à quelqu’un ou qui ont été portés. Mais finalement, je me suis bien amusé et j’ai même pu glisser certains objets à moi comme les damiers Pierre Hardy, des sphères en métal ou un miroir…

 

Exposition du samedi 15 au mercredi 19 juillet 2017 à l'Hôtel Hermitage, Square Beaumarchais, Monte-Carlo.

Ventes : Horlogerie de collection : lundi 17 juillet.  Joaillerie : mardi 18 et mercredi 19 juillet. Hermès Summer Collection : mercredi 19 juillet.