1119

Le dandy parisien existe toujours et il se chausse chez Carvil

 

A l'occasion du lancement de mocassins d'Ariel Wizman en collaboration avec le chausseur Carvil. Frank Charriaut, directeur artistique de la marque a répondu aux questions de Numéro.

Frank Charriaut, nouveau directeur artistique de Carvil

 

Le dandy serait-il en train de vivre une nouvelle heure de gloire ? À en croire les créations d’Alessandro Michele chez Gucci ou alors la démocratisation du style des sapeurs, il semblerait que oui. Ultime référence de l’élégance parisienne, le DJ-journaliste Ariel Wizman dévoile chez Colette une paire de mocassins exceptionnels, en python ou en alligator, dessinés en collaboration avec Carvil. Dès sa création en 1952, la maison s’impose aux pieds des stars, chaussant Alain Delon, Lino Ventura, Jacques Dutronc, Claude François mais aussi Mike Brant, Cary Grant ou Bob Dylan. Elle incarne alors l’esprit créatif de Saint-Germain-des-Prés, le cinéma de la Nouvelle Vague et l’élégance à la française. Rachetée par Frédérique Picard, connue pour avoir ressuscité Carel, Carvil revient sur le devant de la scène sous l’impulsion d’un nouveau directeur artistique, Frank Charriaut. Rencontre.

 

Alain Delon dans Plein Soleil.

 

Numéro : À​ votre arrivée, la marque Carvil était en perte de vitesse, pourquoi avoir accepté la direction artistique ?

Frank Charriaut : Carvil possède tout un héritage qui m’a fasciné et que je voulais raviver. Cette maison fait partie du patrimoine parisien, et même français, et elle dispose d’un potentiel incroyable. J’ai été inspiré par cette vision de l’homme à la séduction et à la masculinité affirmée, à l’image du fameux “play-boy” chanté par Jacques Dutronc, à une époque où la mode masculine n’était pas aussi développée. Par ailleurs, mon père avait une usine de chaussures dans le sud-ouest de la France, et dans ma jeunesse j’aimais passer mon temps dans les ateliers. Il portait des souliers Carvil et j’ai toujours en tête cette image de lui, séducteur et sûr de lui, qui m’a d’autant plus encouragé à travailler pour cette marque.

 

L’héritage de Carvil est considérable, comment allez-vous l’utiliser plus de 60 ans après la création de la maison ?

L’histoire de Carvil est unique, il suffit de capitaliser sur son ADN. Carvil a séduit de nombreuses stars, aux personnalités très différentes d’Alain Delon à Coluche, françaises, mais aussi internationales comme Charles Bronson, Cary Grant ou Bob Dylan. Aujourd’hui il suffit simplement de la dépoussiérer et je compte m’appuyer sur ses modèles cultes pour redéfinir son identité :  la bottine “Dylan” par exemple, le mocassin à pompons “Charron” ou encore le modèle “Cluny” en pécari, immortalisé par Belmondo et ses cascades.

 

Mocassins Carvil. 

 

Justement, comment comptez-vous réaffirmer l’identité de la marque ?

Nous capitalisons sur son savoir-faire et son authenticité. Tous nos souliers sont fabriqués dans les usines historiques de Carvil, en Italie, qui datent des années 50. Pour les chaussures en peaux exotiques, nous travaillons avec un petit atelier artisanal de la région de Milan. Concernant les matières, j’utilise du cuir souple et élégant comme l’agneau, le kangourou ou le cerf, mais également des peaux exotiques, il s’agit d’un des éléments distinctifs de notre savoir-faire. Par ailleurs, j’ai choisi de signer tous nos modèles de la griffe originelle en soie “Carvil pour Monsieur”, utilisée pendant les premières décennies.

 

Entre la fin des années 90 et aujourd’hui, les tendances et la mode masculine en particulier ont beaucoup évolué, comment inscrire Carvil dans le présent ?

Mon travail en tant que directeur artistique de la maison consiste à en faire un chausseur parisien, dans la continuité de ce qu’était Carvil. Je ne veux surtout pas suivre les tendances. Je souhaite utiliser les codes de la maison et les matérialiser en souliers de caractère pour faire la différence. Au salon Pitti Uomo, nous avons présenté la collection printemps-été 2017, qui mélange des pièces historiques retravaillées avec des modèles totalement nouveaux réinterprétant les anciens codes. Je pense qu’il existe une véritable attente du client pour des marques authentiques telles que Carvil, au savoir-faire irréprochable, qui incarnent de vraies valeurs et possèdent un pouvoir de séduction universel.

Ariel Wizman, ambassadeur de Carvil.

 

Ariel Wizman, qui incarne le dandy parisien par excellence, lance deux modèles de mocassins Carvil. Comment est-il devenu votre ambassadeur ?

Ariel est très subtil dans son analyse du style, comme en témoigne son reportage Black Dandy – Une beauté politique. Avec son goût pour les pièces exclusives, il incarne cette élégance parisienne qui me plaît, et quand j’ai découvert qu’il venait régulièrement dans nos boutiques, j’ai souhaité en faire notre ambassadeur français. Je rêve aussi d’avoir une ambassadrices comme Christine and The Queens. Elle incarnerait parfaitement l’esprit de la maison. Dans les années 70, Carvil chaussait des icônes comme Brigitte Bardot et Jeanne Moreau. Pourquoi ne pas développer de nouveau une ligne femme.

 

Quels sont vos projets à plus long terme ?

Pour la première fois de son histoire, Carvil entame une démarche de développement international. Je souhaiterais avoir un artiste qui incarne l’esprit Carvil dans chaque pays. La marque a toujours eu une relation privilégiée avec le milieu artistique et c’est finalement ce dont on se souvient aujourd’hui.

 

www.carvil.com

 

Propos recueillis par Léa Zetlaoui

Nike Jordan rhabille le Paris Saint-Germain
856

Nike Jordan rhabille le Paris Saint-Germain

Mode Homme Le label Jordan – qui appartient à Nike – signe un partenariat avec le Paris Saint-Germain pour une collection qui allie style et performance. Les joueurs du club de football de la capitale arboreront ce nouveau maillot pour la première fois ce soir lors de leur entrée en Ligue des Champions sur la pelouse d’Anfield face au Liverpool FC. Le label Jordan – qui appartient à Nike – signe un partenariat avec le Paris Saint-Germain pour une collection qui allie style et performance. Les joueurs du club de football de la capitale arboreront ce nouveau maillot pour la première fois ce soir lors de leur entrée en Ligue des Champions sur la pelouse d’Anfield face au Liverpool FC.

L'objet du jour : le manteau Mackintosh x Alyx x Nick Knight
786

L'objet du jour : le manteau Mackintosh x Alyx x Nick Knight

Mode Homme Au lendemain de sa collaboration avec Nike, le duo créatif formé par Matthew Williams (du label Alyx) et le photographe Nick Knight signe un manteau pour Mackintosh. Au lendemain de sa collaboration avec Nike, le duo créatif formé par Matthew Williams (du label Alyx) et le photographe Nick Knight signe un manteau pour Mackintosh.

Prada relance sa ligne sportswear sous le nom de Linea Rossa
123

Prada relance sa ligne sportswear sous le nom de Linea Rossa

Mode Lors de son défilé automne-hiver 2018-2019, Prada a annoncé relancer sa ligne sportswear sous le nom de Linea Rossa. La maison mêle à sa collection des modèles alliant innovation technique et esthétique avant-gardiste. Lors de son défilé automne-hiver 2018-2019, Prada a annoncé relancer sa ligne sportswear sous le nom de Linea Rossa. La maison mêle à sa collection des modèles alliant innovation technique et esthétique avant-gardiste.

Études Studio revisite l'UltraBoost d'Adidas
123

Études Studio revisite l'UltraBoost d'Adidas

Mode Homme Invité par le label Adidas pour la rentrée, le collectif parisien Études Studio revisite la basket Ultra Boost et propose une collection capsule inédite.  Invité par le label Adidas pour la rentrée, le collectif parisien Études Studio revisite la basket Ultra Boost et propose une collection capsule inédite. 

L’objet du jour : la sneaker Jaw de Givenchy
178

L’objet du jour : la sneaker Jaw de Givenchy

Mode Homme Pour sa collection automne-hiver 2018-2019, Givenchy dévoile Jaw, la première sneaker masculine conçue par Clare Waight Keller depuis son arrivée au poste de directrice artistique de la maison française en 2017. Pour sa collection automne-hiver 2018-2019, Givenchy dévoile Jaw, la première sneaker masculine conçue par Clare Waight Keller depuis son arrivée au poste de directrice artistique de la maison française en 2017.

Les doudounes radicales de Craig Green pour Moncler
123

Les doudounes radicales de Craig Green pour Moncler

Mode Hier à Montréal, Craig Green et Moncler présentaient leur collaboration au sein du flagship Ssense. Une collection de doudounes aussi radicale qu'expérimentale Hier à Montréal, Craig Green et Moncler présentaient leur collaboration au sein du flagship Ssense. Une collection de doudounes aussi radicale qu'expérimentale