Dans The Get Down, la série de Baz Luhrmann mise en ligne cet été par Netflix et consacrée à la naissance du hip-hop dans le New York des seventies, Jaden Smith joue le rôle d’un tagueur en quête de frissons. “Mon personnage dans The Get Down s’appelle Dizzee. Il est constamment en train de peindre à la bombe. Et tout ce que je vous ai dit sur moi, vous pouvez l’appliquer à lui. Sauf qu’il habite dans le Bronx en 1977. Cela lui ferme quelques portes, il est peut- être moins ouvert que moi. J’aime beaucoup la période de la naissance du hip-hop, c’est la raison pour laquelle j’ai absolument voulu participer à cette série. Grandmaster Flash, qui tient le rôle d’un producteur, est un type incroyable avec qui j’ai eu la chance immense d’échanger. Baz Luhrmann est génial. J’ai rencontré des artistes de graffiti incroyables. Ils utilisent les bonnes personnes sur cette série, comme Nas...

 

“Grandmaster Flash, qui tient le rôle d’un producteur, est un type incroyable avec qui j’ai eu la chance immense d’échanger. Baz Luhrmann est génial. J’ai rencontré des artistes de graffiti incroyables. Ils utilisent les bonnes personnes sur cette série, comme Nas...

 

The Get Down est une tentative toujours risquée mais finalement exaltante de saisir l’importance d’une culture et le mouvement d’une époque, dans un contexte de difficultés sociales majeures, comme les traversait Big Apple en 1977. Une vision largement positive, presque insouciante, où la violence n’est jamais une solution. Pour la première fois, Jaden Smith a peut-être choisi un rôle qui le laisse exprimer quelque chose de lui-même et donne envie de le suivre comme on suit un artiste. Le signe d’une personnalité désormais plus épanouie, mais pas moins mégalomane pour autant. “Tout ce que je veux faire, c’est aider le monde et le rendre meilleur. Je voudrais laisser une trace avant de partir, j’aimerais que les gens disent :

Le monde était comme ça quand il est arrivé, et comme ça quand il est parti. Il n’est plus là, mais merci beaucoup.’” Dont acte. Jaden Smith nourrit des ambitions pour lui et pour nous. Avant de raccrocher, le jeune homme explique sa nouvelle façon de penser d’une manière... plutôt singulière.

Pendant une période de ma vie, j’étais gothique. Je ne portais que du noir et je me cachais du soleil parce que j’étais un vampire. – Comment ça, un vampire ? Que voulez-vous dire ?

– J’étais un vampire, pour de vrai.

– [...]

– Je ne pouvais pas m’exposer au soleil et je ne portais que des trench noirs. Maintenant, je ne suis plus un vampire, je suis sorti de cette phase. Je m’ouvre au fait de porter des choses plus colorées, de sortir en plein jour. Je partage des énergies beaucoup plus mixtes.” Comprenne qui pourra.

 

The Get Down saison 2 sur Netflix sortie prévue début avril 2017.

 

À LIRE AUSSI : Interview vérité : Marion Cotillard se livre sans tabou

SÉLECTION DE LA RÉDACTION : Qui est Ashton Sanders, héros de l’oscarisé “Moonlight” et égérie Calvin Klein?