19 Juillet

Interview exclusive : Gucci s'associe au photographe Martin Parr

 

Gucci dévoile en exclusivité sur Numero.com son nouveau projet Instagram réalisé avec le mythique photographe Martin Parr. Numéro a posé quelques questions au Britannique à cette occasion.

Par La rédaction

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr. À Rome vers la Biblioteca Angelica.

Il est sans doute le photographe documentaire au regard le plus acéré. Depuis plus de 30 ans, Martin Parr brosse un portrait au vitriol de notre société consumériste : le tourisme international, les plages populaires et bétonnées de New Brighton, la junk food ou les cocktails mondains de la bourgeoisie...Une subjectivité d'auteur et un humour mordant que le Britannique affirme, une fois encore, dans une série de clichés réalisés pour Gucci.

 

Avec #TimeToParr, la maison italienne a invité Martin Parr à photographier sa collection de montres dans ses lieux coups de cœur, les Gucci Places : Chatsworth House à Derbyshire, Bibo à Hong Kong, Waltz à Tokyo, la bibliothèque Angelica de Rome, la Maison Assouline de Londres, le County Museum of Art (LACMA) de Los Angeles, le Castello Sonnino près de Florence et son Gucci Garden, l’atelier de Dapper Dan à Harlem… Un long et beau voyage pour ce projet imaginé pour le réseau social Instagram.

 

 

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr.

Comme dans la plupart des travaux de Martin Parr, les stars de ce projet sont des inconnus : des employés, des propriétaires des “lieux Gucci”, des visiteurs... Ces carnets de voyage révèlent la passion de Martin Parr pour l’innatendu, sa fascination pour le réel et parfois même pour le ridicule.

À l’occasion de cette nouvelle campagne, Martin Parr a répondu à nos questions :

 

Quelles Gucci Places (ces lieux coups de cœur de la maison où vous avez réalisé vos clichés) ont le plus attidés votre curiosité ?

Martin Parr : Castello Sonnino, près de Florence, une maison familiale qui a traversé les générations. Les propriétaires étaient d’incroyables personnages à l’énergie débordante, ce fut un plaisir de les photographier.

 

Comment créez-vous une image ? Fabriquez-vous soigneusement chaque aspect de la photographie ou vous contentez-vous juste de “capturer le moment” ?

Je ne mets rien en place à l’avance, je suis une personne d’un naturel curieux qui utilise la photographie comme un moyen de capturer le monde tel que je le vois à l’instant T.

 

 

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr. À Harlem vers l’Atelier Dapper Dan.

Que révèle, selon vous, le succès d’Instagram sur notre société ? Et plus généralement le fait que n’importe qui puisse prendre une photo n’importe où et à n’importe quel moment ?

Je demeure fasciné par notre besoin de photographier tout ce que nous faisons, voyons et dégustons. L’enregistrement photographique et le désir irrépressible de le partager ont presque détruit l’expérience en elle-même. Le tourisme en est l’exemple le plus probant.

 

Comment savez-vous qu’une photo est bonne ? À quel moment choisissez-vous telle ou telle photographie issue d’une même série, et qu’est-ce qu’une photo bonne pour Instagram ?

Vous devez prendre de nombreuses photographies avant d’en obtenir une véritablement bonne. Je retouche les images rapidement après les avoir prises et je recherche les visuels qui décrivent le mieux ce que j’ai pu voir et ressentir à la fois.

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr. Alessandro de Renzis Sonnino, propriétaire du Castello Sonnino à Montespertoli (Florence).

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr.

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr.

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr. Dans le quartier de Waltz à Tokyo.

Visuel de la nouvelle campagne de Gucci, #TimeToParr photographiée par Martin Parr. LACMA à Los Angeles

NuméroNews